Samuel Ségura

Cryptographique
Danse / Performance

Cryptographique* est une danse-performance en déambulation sur les hauteurs des Subsistances. Danseur en apesanteur, Samuel Ségura monte à l’assaut des éléments architecturaux du site. Il se plie aux lignes des façades, des porte-à-faux, des percements et interstices. Du sol aux toitures, il donne vie aux vieilles pierres de l’ancien couvent du XVIIe siècle et aux corps de bâtiment de la caserne du XIXe siècle. Samuel Ségura fait danser l’architecture.

*Avant-première d’une création en cours

Cryptographique raconte l’incarnation d’un personnage fantomatique et décharné à la recherche d’une dissolution de lui-même.

Identifié et prisonnier de sa condition charnelle, en proie à ses peurs et à ses désirs, il tente de laisser entrer en lui ce qui le remplira… de vide. Seul espace où la liberté est réellement totale, le vide ne peut être dominé. On ne peut le conquérir. Il symbolise donc ce qui échappe à notre contrôle.

Naviguant sur les hauteurs des immeubles en effleurant ces parois, à travers une succession de transformations de costumes et de décors, le danseur, Samuel Ségura, invite à l’introspection dans la matière, à la rencontre d’un être que l’on connait si peu, celui qui émerge du néant, là où tout se crée…

« Cryptographique est créé sur la base de plusieurs états de corps symbolisant les étapes d’une existence à la recherche de sa propre dissolution. M’adaptant aux lieux investis, j’ai composé une chorégraphie capable de se transformer à chaque espace ; l’intention, le déroulé et la matière du mouvement reste la même.
Ce processus volontaire permet une forme de fragilité et de spontanéité dans le mouvement. Ma recherche convoque le vide, espace de tous les possibles qui ne peut être dominé puisqu’il n’a pas vraiment de substance. Un endroit ou la liberté est réellement totale.
Dans mon approche artistique, je considère que rien ne peut être pensé sans son contraire, complémentarité plutôt que contradiction. Ici donc, ce qui est vide, doit fonctionner avec ce qui est plein, avec ce qui est tout. C’est là que se situe ma recherche : la sensation qu’en s’abandonnant totalement dans le vide, on rejoint le tout, le plein. Un lâcher prise totale qui m’amène au mariage des contraires. Si j’intègre une chose, j’intègre également son opposé. »
Samuel Ségura

SAMUEL SÉGURA

Footballeur, Samuel Ségura rencontre la danse en 2006, dans un jardin public. Il intègre alors divers groupes de performeurs.ses et enchaîne les interventions en milieu urbain (gares, supermarchés, commissariats…), seul ou en groupe, de manière très spontanée, utilisant son corps comme un médium. Samuel Ségura affirme son attirance pour les performances qui modifient et perturbent l’espace social et politique dans lequel nous évoluons.

En 2011, il crée le Medimovart (Méditation en mouvement) au Mexique, performances urbaines jouées à l’occasion de festivals et d’évènements dansés, au Mexique et en France. Également comédien et dramaturge, il joue au sein de plusieurs compagnies, dont Georgia Doll et Juste Ici.

En parallèle, Samuel Ségura suit de nombreux stages en Technique Alexander, Buto, Nikolais et s’investit dans des pratiques à la croisée du mouvement et du soin (méridiens chinois, transe musicale avec les Gnawas du Maroc, roue de médecine, soins amérindiens…).

Aujourd’hui, Samuel Ségura appartient au Collectif Xanadou, pour lequel il a été auteur et interprète de deux duos – Voyage Médivial dans un Utérus Contemporain et Croc-Croc et Mielou – et un solo, La Cucaracha, mêlant la danse, le chant et le théâtre. La création collective La ferme des Animals figure dans la sélection officielle du festival Châlons dans la rue 2019.

Plus d’info sur le site de Samuel Ségura (ici).

ÉLISA HAUTE

Créatrice de décor, accessoiriste et costumière, elle travaille actuellement au sein du DSF Crew, équipe modulable de constructeurs.ices spécialisé.es dans la création de décor et l’élaboration d’espaces d’exposition.
Elle a élaboré le scénario et crée les décors de plusieurs Escape Game (jeux participatifs et d’énigmes grandeur nature) sur des thématiques variées. Elle a travaillé pour plusieurs entreprises de menuiserie, de charpentes maritimes, d’aménagement de mobiliers fonctionnels…
Touche-à-tout et passionnée, c’est dans l’atelier familiale de construction de charpente qu’Élisa Haute a appris l’essentiel de son métier.

Chorégraphie, création costumes & interprétation : Samuel Ségura
Création décor & accessoires : Élisa Haute
Création sonore : Gaëtan Parseihian
Vidéo, photos et graphisme : Mathilde Vandendorpe
Regard extérieur : Federico Strachan

Production et accueil en résidence : RAMDAM, un centre d’art
Lauréat de l’appel à projet « Hors Limites » de la Cie Pernette Accompagnement de projet par Les Têtes de l’art à Marseille