Puce Moment

Sans Soleil
Danse / Musique Live

Pour cette création, les artistes de Puce Moment ont été accueillis en résidence aux SUBS en 2020.

Machines bourdonnantes et lancinantes, chant spectral et pop atmosphérique fusionnent avec la musique ancestrale japonaise du Gagaku et donnent le ton des explorations scéniques du duo Puce Moment, sublimées par la présence magnétique de Vania Vaneau.

Puissant spectacle contemplatif, Sans Soleil fait dialoguer musique électro-acoustique et musique traditionnelle japonaise, à travers des morceaux choisis du répertoire Gagaku.  Plongé.e.s au cœur d’une installation musicale immersive, activée par la danseuse et chorégraphe Vania Vaneau, les spectateur.trice.s sont invité.e.s à célébrer l’instant présent (parfois désigné par le terme “Ukiyo” au Japon). Une cérémonie proche de la transe débute. L’impermanence d’un monde en perpétuelle mutation, en proie aux prophéties de l’effondrement et du chaos, se rappelle à nous avec force. Le Gagaku, musique sacrée aux sonorités millénaires, apparaît alors comme un mantra, immuable et rassurant.

Sans soleil est un projet de spectacle musical et immersif mettant en dialogue musique traditionnelle japonaise à travers des morceaux choisis du répertoire du Gagaku, et de la musique électro-acoustique, électronique dans un dispositif scénique modifié par la présence d’une danseuse et de deux musiciens. Son point d’ancrage au Japon dont la culture est marquée par l’impermanence des choses, la tradition et la modernité, est une porte d’entrée pour aborder des thèmes plus universels tels que la transmission et la mémoire.

Sans soleil est un espace liminaire, lieu de rencontre et de transition, où se pose la question de l’incarnation des identités, de l’effondrement et du vide avec lequel on doit vivre, de l’importance d’être de toutes ses forces et de la trace au présent, au travers de ce qui s’apparente à une cérémonie proche de la transe.

Au Japon il existe un terme ambivalent : « Ukiyo ».. Il fait à la fois référence à la notion bouddhique qui véhicule l’idée de la réalité d’un monde dont la seule certitude est l’impermanence et est aussi un mouvement artistique à l’époque d’Edo (Ukiyo-e) qui au contraire célèbre l’instant présent. Il s’agit ici d’interpréter et de se ré-approprier sous forme d’écriture musicale et dramaturgique les différentes interprétations de cette notion afin d’en concevoir une relecture contemporaine et de faire apparaître ses résonances à l’heure des inquiétudes climatiques, industrielles et environnementales qui nous entourent.

L’écriture croisée de la performance de la chorégraphe Vania Vaneau, de l’espace scénique, de la musique et de la création vidéo est suspendue entre la contemplation et le chaos, où la création vidéo peut-être soumise à une détérioration mouvante et organique peuplée d’apparitions. L’individu, sans cesse bousculé et chahuté par un univers ou raisonnent différents champs d’action et d’émotions, ne cesse d’évoluer et de se métamorphoser. Le Gagaku, musique sacrée impériale et séculaire, reproduction à l’identique d’une musique millénaire, fonctionne comme un mantra et véhicule le côté rassurant d’une routine, de quelque chose d’immuable dans un monde en perpétuel évolution en proie aux angoisses d’effondrement et de fin d’un monde.

Nicolas Devos & Pénélope Michel, composit.eur.rice.s – plasticien.ne.s – vidéastes, travaillent ensemble autour de projets protéiformes qui ont pour fil conducteur le rapport du sonore au visuel. Sous la forme de créations scéniques, de ciné-concerts ou de performances sonores et visuelles, ils se sont produits en Europe et à l’internationale. Depuis 2012, ils composent régulièrement pour la danse, notamment pour les chorégraphes Christian Rizzo et Mylène Benoît.

En 2017, ils ont créé leur deuxième spectacle, Crumbling Land, un opéra électronique pour deux chanteuses lyriques dans un dispositif sonore et visuel interactif réagissants aux mouvements des vents solaires, lauréat du programme New Settings de la Fondation d’entreprise Hermès.

Leurs recherches s’articulent depuis plusieurs années maintenant autour de l’intensification du réel et les frictions et effleurements produits avec la fiction. A travers différents médias, formats de diffusion ou d’exposition, ils développent un travail reliant un intérêt recourent pour les rituels et traditions et leurs résonances dans notre société actuelle. En faisant appel a notre mémoire collective, ils convoquent a travers leurs réalisations les figures mythiques et mythologiques passées et contemporaines. Ils posent ainsi un regard sur le temps et la façon dont il intervient sur les lieux et les territoires.

Leur approche plastique et sensorielle du son les a amené à concevoir des dispositifs immersifs pour leurs créations scéniques, dans lesquels la musique oriente le rapport du spectateur à l’image et à la narration.

Conception & réalisation : Puce Moment
Collaboration artistique et chorégraphie : Vania Vaneau
Création musicale : Puce Moment (Nicolas Devos & Pénélope Michel)
Création lumière : Alice Dussart et Puce Moment
Visuel : Sans Soleil © Puce Moment

Production : RCHPROD
Coproduction : L’Opéra de Lille, Le Vivat d’Armentières – scène conventionnée d’intérêt national, Les SUBS à Lyon, La soufflerie à Rezé (en cours).
Avec le soutien du Gymnase à Roubaix.
Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la région Hauts-de-France, de l’Institut français à Paris et de la Métropole Européenne de Lille.