Les Colporteurs, Méandres, Les Subsistances - photo ©DanielMichelon

Les Colporteurs

Méandres
Cirque

Ce spectacle est présenté dans le cadre du festival Livraisons d’été.

L’histoire de Méandres commence avec l’Étoile-Mât : agrès de cirque, objet poétique et univers scénographique de nombreuses créations de la compagnie Les Colporteurs. Créée en 2006 en partenariat avec l’Académie Fratellini, l’Étoile fait se rencontrer la discipline du fil, incarnée par Molly Saudek, et celle du mât chinois, dont Sandrine Juglair est l’une des figures.

Au-delà de l’objet insolite, Méandres raconte une histoire, celle d’une femme au pied du mât, d’une femme isolée et loin de tout, d’une femme désireuse de s’échapper du monde, d’une femme décidée à se laisser aller, à laisser son corps et son imaginaire danser…

Plus d’information : lescolporteurs.com

Artistes de cirque : Molly Saudek et Sandrine Juglair

Mise en scène, dramaturgie : Antoine Rigot

Conseil artistique : Agathe Olivier

Musique : Tiziano Scali

Costumes : Anaïs Clarté

Direction technique : Pierre-Yves Chouin

Scénographie : Patrick Vindimian et Antoine Rigot

Construction : Patrick Vindimian et Sylvain Georget

Production : Cie Les Colporteurs

Coproduction : La Cascade, Bourg St Andéol, PNAC Auvergne-Rhône-Alpes / La Cité Cirque, Pôle régional cirque, Le Mans / Les Subsistances, Lyon

Soutien : SACD/Académie Fratellini – Processus Cirque

Résidences : La Griotte/Cirque Trotolla – La Cascade, Bourg St Andéol, PNAC Auvergne-Rhône-Alpes – La Cité Cirque, Pôle régional cirque, Le Mans – Les Subsistances, Lyon – La Brêche, PNAC Cherbourg

La compagnie Les Colporteurs est soutenue par le Ministère de la Culture et est reconnue « compagnie nationale », elle est conventionnée par la DRAC Auvergne Rhône Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le conseil départemental de l’Ardèche et est soutenue par la Ville du Teil d’Ardèche.

De notre intention de faire se croiser la discipline du fil avec celle du mât chinois est né ce nouvel agrès Étoile Mât. Plus qu’un simple agrès, il s’agit d’implanter un objet porteur de sens dans l’espace public. La construction de l’Étoile Mât a été menée en 2006 par notre compagnie, en partenariat avec l’Académie Fratellini, et soutenue par la SACD dans le cadre du dispositif « Processus Cirque ».

Ce spectacle est créé avec Molly Saudek (Le fil sous la neige) et Sandrine Juglair, deux artistes d’exception, reconnues, tant techniquement qu’artistiquement dans leur discipline respective.

L’espace public est notre lieu de prédilection, le lieu où se révèle notre travail artistique. Nous avons commencé en 1996 par y poser notre chapiteau, par y inviter les curieux. Puis dès 2007, partout où nous sommes invités, nous installons furtivement nos Étoiles… Par leur seule présence, nos Étoiles, structures-sculptures géométriques simples et radicales, existent et résonnent avec l’architecture environnante.
Elles deviennent, à l’arrivée des artistes, l’univers où de courtes pièces de cirque se racontent…

Au travers de ce projet Étoile et de l’enrichissement de son répertoire, se racontent aussi les rencontres, les affinités artistiques, la transmission…

Aujourd’hui pour ses 10 ans d’existence, l’Étoile nous bouscule, elle se transforme, se dédouble. Elle croise deux disciplines : le fil de fer bien sûr mais aussi le mât chinois… L’Étoile-Mât ne déroge pas pour autant à son processus de création. Pas de concept ici, il s’agit d’abord de rencontres artistiques, de désirs et de recherches. Son cadre d’écriture et de représentation reste inchangé, création spontanée d’une pièce courte en duo, accompagnée d’une composition musicale originale.

Molly et Sandrine découvrant en 2013 le plaisir de travailler ensemble, nous proposent aujourd’hui une collaboration sur ce nouvel agrès.

Une première et furtive résidence s’organise ; celle de la rencontre, de l’apprivoisement de l’objet insolite, de la confirmation des envies… L’Étoile-Mât nous séduit et nous surprend à la fois, elle nous provoque, nous chatouille ! Elle veut savoir s’il y a sensation, énergie, évidence… Elle nous a presque échappé.

Si proches sans pour autant se mêler, deux univers bien distincts se côtoient dans son espace. Au centre sur son socle, le mât ; autour de lui, un triangle de fils se referme et l’isole. Deux directions et techniques paradoxalement opposées, que toutes philosophies tenteraient ou aimeraient rassembler ; verticalité, horizontalité…

Alors l’image, la sensation se raconte…

Molly Saudek est fildefériste et chorégraphe. C’est aux États-Unis avec le cirque Smirkus, qu’elle débute à 11 ans. En 1994, elle intègre l’École nationale du cirque de Montréal où elle se spécialise dans l’art du fil. Elle obtient la médaille d’argent au Festival mondial du cirque de demain en 1998. Par la suite, elle travaille avec des cirques de grande renommée comme Cirkus Cirkör (Suède), le Cirque du Soleil (Canada), le Big Apple Circus (USA) ou le Cirque Plume (France). En 2005, c’est l’aventure du Fil Sous la Neige qui l’amène en France, où elle réside depuis.  Aujourd’hui, Molly Saudek travaille en duo avec Florent Blondeau, artiste du Fil Sous La Neige et de Tarina.

Sandrine Juglair est acrobate au mât chinois. Formée au Centre National des Arts du Cirque (CNAC) de Châlons-en-Champagne, elle participe en 2008 au spectacle de sortie du CNAC, La part du loup, mis en piste par Fatou Traoré. Elle rejoint ensuite la Cie Cahin-Caha pour la création REV. Sandrine Juglair enchaîne les projets, notamment avec La Scabreuse, le chorégraphe François Raffinot ou encore pour La Scala de Milan. En 2011, elle crée une forme courte en duo avec le fildefériste Jean-Charles Gaume, J’aurais voulu. En parallèle de la tournée du spectacle, elle travaille à un solo, DIKTAT, qui voit le jour en janvier 2017.

Molly Saudek et Sandrine Juglair se rencontrent en 2013 lors de la tournée du Tempus Fugit du Cirque Plume et, prenant plaisir à travailler ensemble, proposent à Agathe Olivier et Antoine Rigot une collaboration sur ce nouvel agrès Étoile-Mât.

Agathe Olivier et Antoine Rigot se rencontrent à l’École Nationale du Cirque Annie Fratellini en 1979. Lui fait dans la cascade burlesque, elle est funambule. Pour la rejoindre sur son fil, il s’initie à cet art. Ensemble, ils créent un duo sur fil avec lequel ils obtiennent en 1983 une médaille d’argent au Festival Mondial du Cirque de Demain, et partent pour deux saisons au Cirque Roncalli. De 1985 à 1988, ils participent à la création du Cirque du Soleil. En 1990, avec de drôles d’oiseaux, ils participent à la création de La Volière Dromesko, avec laquelle ils parcourent l’Europe pendant 4 ans.

En 1993, ils reçoivent le Grand Prix National du Cirque et précisent leur recherche : utiliser la maîtrise de l’art du fil au service de situations théâtrales et créent AmoreCaptus. En 1996, Agathe et Antoine, pendant l’exploitation d’AmoreCaptus, fondent la compagnie Les Colporteurs. Ils font construire avec leurs complices du moment, le chapiteau dont ils rêvent…