Cie 32 novembre

À VUE. Magie performative

Performance / Magie

La Cie 32 novembre bouscule nos perceptions de la réalité à travers six tableaux de magie qui renouvellent le genre. Tout est là, sur le plateau, à vue ; objets, corps, créations sonores et lumières composées en live. Tels des alchimistes, la quintessence magique est extraite de ces matières premières et d’objets ordinaires. Tour à tour complémentaires, Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein, artistes magiciens et illusionnistes passionnés, jouent de leur gémellité et de leur dextérité, accompagné par quatre interprètes – complices. Ensemble, ils se livrent à des scènes fragiles et éphémères pour figer le temps, animer les âmes, transposer les identités, transcender la matière, suspendre les corps.
Résolument contemporaine, leur approche renouvelle les codes de leur art en conservant cette part de mystère propre à la magie pour que l’enchantement soit au rendez-vous.

« Hommes aux mille mains ce que vous faites croire est plus réel que le réel qui est un rêve (…). Vos mensonges nous émerveillent davantage que notre pauvre vérité.» Jean Cocteau

Plus d’information sur cie32novembre.com

Interprétation, conception, écriture : Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein
Co-ériture et mise en jeu : Fabien Palin
Création sonore : Marc Arrigoni
Création lumière : Samaël Steiner
Création costumes : Sigolène Petey
Construction et suivi technique : Nicolas Picot, Victor Maillardet et Jeremie Hazael-Massieux
Techniciens complices : Marc Arrigoni, Marianne Carriau, Gaspard Mouillot et Aude Soyer

Production et diffusion : Geneviève Clavelin
Production et administration : Pauline Horteur
Coproduction :
Bonlieu, Scène Nationale d’Annecy, Les Subsistances, Théatre du Vellein – Villefontaine, Théâtre des Collines, Esplanade du Lac de Divonne Les Bains, Centre culturel du Parmelan – Annecy
Compagnie soutenue par : Groupe des 20, Auvergne Rhône-Alpes, Région Auvergne Rhône-Alpes Aide aux équipes artistiques DRAC région Auvergne Rhône-Alpes – Aide à la création Ville d’Annecy – Soutien à la création, Conseil Départemental Haute Savoie – Dispositif résidence association DGCA – Ministère de la Culture – Aide à la création

Tout est là, sur le plateau, à vue ; objets, corps, créations sonores et lumières composées en live. D’un monticule de matières brutes, six tableaux de magie performative vont se
succéder. Tels des alchimistes, la quintessence magique est extraite de ces matières premières et d’objets ordinaires. La magie sera poussée vers la performance dans une
démarche singulière et expérimentale, en déjouant les protocoles de la magie traditionnelle pour mieux les réinventer.
Le geste précis, le regard aiguisé, le corps est mis à l’épreuve dans un engagement total et un rapport direct à la magie. Tour à tour, complémentaire, interchangeable, le tandem de magiciens joue de sa gémellité et de sa dextérité, accompagné par quatre interprètes – complices. Ensemble, ils se livrent à des scènes fragiles et éphémères pour figer le temps, animer les âmes, transposer les identités, distordre le souffle, transcender la matière, suspendre les corps.
« Hommes aux mille mains ce que vous faites croire est plus réel que le réel qui est un rêve (…). Vos mensonges nous émerveillent davantage que notre pauvre vérité.» Jean Cocteau

La Cie 32 Novembre souhaite se défaire des archétypes associés à la magie et déjouer les protocoles. Tout comme le cirque a fait sa révolution, l’art magique, est à ce jour en pleine renaissance. Sans cesse en quête de distorsion des codes traditionnels, la Cie compose une magie, offrant de nouvelles formes de théâtralité. Par cette discipline technique se suffisant à elle-même, la Cie 32 Novembre expérimente une magie résolument contemporaine et performative.
A l’origine de la Cie, deux artistes magiciens passionnés : Maxime Delforges et Jérôme Helfenstein. Tous deux fascinés par leurs univers réciproques, ils décident de créer leur compagnie pour explorer un univers commun. Ils cofondent la Compagnie 32 novembre en 2011 et le premier spectacle : CloC voit le jour en novembre 2014. Pièce pour deux magiciens, CloC conte l’évasion de deux individus piégés par un quotidien réglé. Ils défient la monotonie et les rouages du temps qui passe, ils se réfugient dans un monde surréaliste, sorte de chaos onirique et poétique. La magie à l’échelle des objets est alors au service du propos. Après quatre années de tournées de CloC, ils poursuivent leur démarche de création et souhaitent désormais placer la magie au coeur de leur recherche, comme une fin et non un moyen ou un effet spécial.
Dans À VUE, Magie performative, ils expérimentent une magie à l’échelle des corps.