Chantier

Samuel Hackwill
Performance / Arts numériques

En résidence aux SUBS, Samuel Hackwill présente une étape de travail de son projet Tiret du six.

Le chantier sera suivi d’une rencontre avec l’équipe artistique durant laquelle chacun pourra partager ses impressions et découvrir le processus de création du spectacle.

Mi-performance auto-activée, mi-initiation à l’informatique, cette expérience collective vise à démystifier le grand maelström vaudou des réseaux informatiques, un peu à la façon d’un cours d’œnologie où on commencerait d’abord par faire de la musique en tapant sur les bouteilles ou en faisant un concours de roulades dans les vignes.

SAMUEL HACKWILL

J’ai grandi dans les années 90 juste à côté d’un très beau lac aux eaux émeraude, à Aiguebelette, dans le septante-trois (Savoie). J’ai étudié le design numérique aux Beaux-arts de Saint-Étienne, après quoi j’ai bossé principalement avec mes ami.e.s de l’Amicale de production (à Lille) et avec Mathilde Maillard (à Bruxelles), mais aussi sur mes propres projets, dont une multitude de sites web (notamment flys.shh.ovh), une BD papier à paraître dans le courant de l’été 2020 (bdval.shh.ovh) et une performance interactive autogérée qui s’appelle Le Tiret du Six , où on met un tas d’ordinateurs en réseau local pour se rappeler de la bonne vieille époque des LAN-parties.

L’AMICALE DE PRODUCTION

L’Amicale a été créée en 2010 par Antoine Defoort, Julien Fournet et Halory Goerger. Elle est basée à Lille et à Bruxelles.

Nous tenons beaucoup à définir notre activité comme artisanale. Elle l’est. Nous avons opté pour un regroupement, une forme coopérative qui se met au service des projets en laissant la place aux agencements impromptus, à la précision et aux digressions sauvages.

Chaque création artistique est en partie contenue dans la manière dont elle est fabriquée : le cadre de production et le contexte de développement sont des données que l’équipe entière, notamment les créateurs, doivent pouvoir s’approprier.

Un travail d’analyse, de suivi et de prototypage s’impose souvent avant de trouver l’angle idoine pour aborder la production d’un projet. L’Amicale tient alors le rôle de plate-forme de rencontre entre technicien-ne-s, responsables de production, créateurs-trices, chargé-e-s de diffusion et autres laborantins, en essayant de maintenir une relation claire et symétrique entre l’équipe de production et les artistes/porteurs de projet.

Samuel Hackwill – c’est lui qui fait le projet
Jacob Lyon – maïeutique & gaffer-tape
Antoine Defoort – renvoyeur de balle & reality check
Thomas Riou – stratégie et cadre de production