Ariane Loze

Bonheur entrepreneur
Théâtre / Cinéma

Connue pour ses films dont elle incarne seule tous les personnages, Ariane Loze met à l’épreuve de la scène ses dédoublements de personnalités. Drôle et incisif, son spectacle raille les injonctions à la productivité, à l’efficacité et à la nouveauté qui caractérisent aussi bien le milieu de l’entreprise que celui de l’art.

Seule, elle parvient à incarner tous les métiers du cinéma ! Ariane Loze réussit la prouesse d’un décuplement de personnalités, interprétant en direct toute une galerie de personnages réunis autour d’une table à l’occasion d’un dîner mondain. Happé par une projection live, le public assiste à un drôle de tournage, mettant en scène le spectacle jubilatoire d’individus obsédés par la rentabilité, victimes consentantes de leurs propres contradictions. Reconnue dans le milieu de l’art contemporain pour le génie de ses vidéos-performances home-made joyeusement dystopiques, cette artiste inclassable décortique à vue un monde en crise, dans lequel chacun cherche à faire taire sa propre cacophonie intérieure.

« Il y a de quoi nous rendre fou·folle, et c’est cette solitude assumée et démultipliée, cette schizophrénie patente qui nous menacent tous·tes qu’Ariane Loze incarne, littéralement. (…)
Le théâtre possède un avantage précieux : on y voit l’actrice et le mouvement qui la porte vers chaque personnage. Mais le trouble reste entier. »

Fabienne Arvers – LES INROCKUPTIBLES – LIRE LA SUITE ICI

« Ariane Loze s’intéresse à « comment raconter des histoires avec des images plutôt qu’avec des mots ». Sa pièce en création vient d’un de ses films : Mainstream. Pour Bonheur Entrepreneur, Ariane Loze met en scène un texte de Nina Leger et joue tous les personnages, comme elle sait si bien le faire. Et là, elle s’amuse à mettre dans son reflet très pictural les phrases toutes faites des magazines, qui prônent le « réussir sa vie ». »
Amélie Blaustein Niddam – TOUTELACULTURE.COM – LIRE LA SUITE ICI

— Vidéaste et performeuse belge, Ariane Loze développe depuis 2008 une série de films courts qui suivent toutes une même économie de moyens : l’artiste est à la fois derrière et devant la caméra, incarnant tous les rôles qu’elle a écrits. Elle accompagne souvent ces vidéos d’une performance live, ouvrant le tournage au public. Ses courtes fictions constituent des essais filmiques sur notre société, son individualisme et sa complexité, ainsi que sur les contradictions qui nous habitent. Ariane Loze a étudié
la mise en scène au Royal Institute for Theatre, Cinema and Sound (RITCS) de Bruxelles où elle a également participé à a.pass (Advanced Performance And Scenography Studies). Elle est par ailleurs diplômée du HISK (Hoger Instituut voor Schone Kunsten) de Gand. Présenté dans des centres d’art, galeries et musées en Europe, son travail est également diffusé dans le cadre de festivals de cinéma ou d’art vidéo. En 2018, elle est lauréate du Prix du Conseil départemental des Hauts-de-Seine au Salon de Montrouge.

Mise en scène : Ariane Loze
Texte : Ariane Loze & Nina Leger
Directeur de la photographie : Enzo Addi
Musique : Steve Argüelles
Regard extérieur : Florian Gaité
Stagiaire : Élise Cohen
Photographe de plateau : Mathilde Delahaye
Remerciements : Philippe Boulet, Laurent Levesque, Michel Rein
Avec : Ariane Loze, Enzo Addi, Steve Argüelles

Production et diffusion : workspacebrussels
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès, dans le cadre de son programme New Settings.
Co-production : • Vlaamse Gemeenschap • Centre Tour à Plomb • wpZimmer • Galerie Michel Rein Paris / Bruxelles • Vlaamse Gemeenschapscommissie