Karim Messaoudi et Juan Ignacio Tula - Les Subsistances 2019

1 billet, 2 créations

Juan Ignacio Tula & Karim Messaoudi
Cirque / Performance / Création

Spectacles dans le cadre du festival Livraisons d’été.

Pour cette soirée, les Subs accueillent deux créations, soutenues par le dispositif Premières Pistes / utoPistes 2018 :

  • Instante de Juan Ignacio Tula
  • Acte II – « K » de Karim Messaoudi au sein du groupe Kurz Davor

Après Somnium et Santa Madera, Juan Ignacio Tula poursuit son exploration de la roue Cyr…
Initiée en juin 2018 pour le Festival utoPistes, la pièce Instante interroge le rapport au circulaire. C’est le point commun entre toutes les danses, des « Tangos » africains, espaces où s’exercent les rites, aux Derviches tourneurs de l’ordre soufi. Le mouvement giratoire perpétuel brouille les notions d’espace et de temps. Ce faisant, il ouvre les portes d’une nouvelle réalité et crée un portail de connexion avec le sacré.

Au travers d’une performance physique, conduite jusqu’à l’épuisement, Juan Ignacio Tula amène son corps au-delà de ses frontières. Dans ce voyage d’élévation, l’artiste argentin s’interroge et se dévoile. Le plateau se transforme en autel, point de départ d’un voyage au centre de soi-même.

Distribution

Conception et interprétation : Juan Ignacio Tula
Création lumière : Jérémie Cusenier
Création sonore : Gildas Céleste
Création costumes : Ségolène Petey
Producteur délégué : Compagnie les mains, les pieds et la tête aussi (Mpta)

Accueils en résidence et coproductions :
Espace Périphérique, Parc de La Villette – Mairie de Paris
MA scène Nationale – Pays de Montbéliard
Le Festival utoPistes en partenariat avec Les Nouvelles Subsistances et la Maison de la danse, Lyon

Photo © Christophe Raynaud De Lage

Biographie

Juan Ignacio Tula, artiste de cirque

Né à Buenos Aires, Juan Ignacio Tula débute avec un groupe de musique alternative argentin De Raiz, avec lequel il traverse la scène underground pendant quatre ans. A l’âge de 17 ans, il appréhende le mouvement (lindy hop, tango, danse contemporaine) et commence parallèlement à pratiquer les arts du cirque.

En 2010, il rejoint l’école de Cirque Vertigo à Turin en Italie, où il commence à pratiquer la roue Cyr sous le regard du professeur Arian Miluka. Son souhait d’approfondir cette discipline le conduit au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Il y rencontre des artistes qui marqueront son parcours. Plus particulièrement, Stefan Kinsman avec qui il développe une recherche autour de la roue Cyr, mêlant manipulation, mouvement et antipodisme.

En 2015, la compagnie Mpta/Mathurin Bolze leur propose une collaboration sous forme de compagnonnage. Ce dispositif est dédié à la création de leurs premiers projets en duo, Somnium en 2015 qui conduit à Santa Madera en 2017, sous le regard bienveillant de Mathurin Bolze et Séverine Chavrier.

En 2018, Juan Ignacio Tula participe également à la création du spectacle Ring au sein de la compagnie Kiaï.

À la croisée du cirque, du théâtre et de la musique, Karim Messaoudi et ses compagnons de Kurz Davor travaillent sur l’émancipation d’individus contraints, affaiblis ou brisés. À partir d’un sol rebondissant, les artistes réfléchissent aux gestes, parfois inconscients, de ces êtres qui tentent de retrouver la maîtrise de leur corps et une emprise sur le réel.

Résultat : une pièce, qui évolue au cours d’un périple créatif en trois actes : Acte I – Redevenir un homme / Acte II – « K » / Acte III – sans titre.

Distribution

De et avec le groupe de travail KURZ DAVOR :
Fanny Alvarez
Jean Dousteyssier
Sami Dubot
Thomas Dubot
Karim Messaoudi

Production : Collectif de la Bascule
Coproduction : Compagnie MPTA / Les Subsistances, Laboratoire international de création  artistique, Lyon / Le Manège de Reims
Accueil en résidence : La Grainerie, Balma / Les Subsistances, Lyon Théâtre de la Croix Rousse, Lyon / Manège – Scène nationale – Reims

Photo © Christophe Raynaud De Lage

Biographie

Karim Messaoudi commence le cirque enfant, en entrant au Pop Circus, où il découvre l’acrobatie au sol. En 2006, il intègre l’Ecole nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois, où il découvre la voltige à la bascule et au trampoline, ainsi que les portés acrobatiques. Il poursuit son cursus au CNAC au sein de la 22ème promotion. Il en sort diplômé avec le spectacle Âm, mis en scène par Stéphane Riccordel.

A sa sortie, il participe à la fondation du Collectif de la Bascule, avec lequel il crée Rien n’est moins sûr et Quand quelqu’un bouge. Au sein de ce collectif, il contribue à créer La Walf, une fusion avec La Meute, puis prend part à l’aventure Futura Brasil, collaboration avec Melting Paint. En participant à un laboratoire de recherche de la Cie Mpta, il rencontre Mathurin Bolze qui lui transmet son solo Fenêtres. Karim Messaoudi crée avec lui le duo Barons perchés.

Depuis, à l’occasion d’une retrouvaille, il fonde le Galactik Ensemble, avec qui il crée la pièce Optraken.