Tidiani N’Diaye

Mer plastique
Danse

Avec ses cinq danseuses et danseurs, Tidiani N’Diaye met en majesté les paradoxes du plastique : matière universelle aux couleurs chatoyantes et proliférantes. Dans son Mali natal, le plastique a colonisé tous les espaces, redessinant les paysages et érigeant des montagnes à la fois magiques et maléfiques.

Sur les décharges à ciel ouvert du Mali, des enfants, des femmes, des vieux travaillent pour gagner quelques Francs CFA et de nouveaux problèmes de santé. Le chorégraphe Tidiani N’Diaye a grandi dans cet environnement fait de plastique, où les montagnes de déchets ont fini par former de nouveaux paysages, de nouveaux éléments géologiques naturels sur lesquels les bêtes broutent. À travers un univers chorégraphique éblouissant de couleurs, il met en lumière cette cohabitation forcée avec le plastique en sublimant ce matériau, tout en questionnant les enjeux politiques autour de la gestion des déchets.

 

— Après quatre ans de formation dans un centre de danse à Bamako, sous la direction de la chorégraphe haïtienne Kettly Noël, Tidiani N’Diaye obtient en 2009, le premier prix du Bal des Donkelaw organisé par l’Institut français de Bamako et Donko Seko avec sa première pièce Être différent. Il entre au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh en 2011 et obtient le diplôme national supérieur de danseur professionnel et une licence en art du spectacle de l’Université Paris VIII en 2013. En septembre 2013, il entre au Centre National Chorégraphique de Montpellier au sein du master ex.e.r.ce sous la direction de Mathilde Monnier dont il sort diplôme en 2015. Depuis 2010, il mène des projets entre danse et art numérique. Tidiani N’Diaye a dansé comme interprète avec la Compagnie Gilles Jobin dans Le Chaînon Manquant et la pièce VR_I, la Compagnie Blonba dans Alla te Sunogo et Nelisiwe Xaba, la Compagnie Dagada dans Grenzland et Qudus Aderemi Onikeku dans We almost forgot.

Direction artistique et chorégraphie : Tidiani N’Diaye
Danse : Eric Nebié, Kaïsha Irma Essiane, Flora Schipper, Souleymane Sanogo et Andréa Semo
Collaboration artistique : Fatou Traoré
Dramaturgie et accompagnement artistique : Arthur Eskenazi
Scénographie et costumes : Silvia Romanelli
Lumières et direction technique : Hugo Cahn
Musique & Création son : Jonathan Seilman
Régie son : Pierre Rativeau
Voix off : Tidiani N’Diaye
Chargées de production :

Production : Copier//Coller & SHAP SHAP avec la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings

Coproductions : Le Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants, CDCN La Place de la Danse (Toulouse – Occitanie), Les Ateliers Médicis (Paris), TU Nantes – Scène jeune création et arts vivants, Atelier de Paris/CDCN, Cndc – Angers

Aides à la création : Etat – Direction régionale des affaires culturelles (D.R.A.C.) des Pays de la Loire, Région Pays de la Loire, Département Loire-Atlantique, Ville de Nantes
Soutiens : Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Fonds Mécénat SIG et mécénat de la Caisse des Dépôts
Accueil Studio : Honolulu Nantes

Photos © Dorothée Thébert