Vogue la nuit

Bal à facettes

Revenir aux origines du club pour imaginer des fêtes plus inclusives et plus libres ? Danseur·euse·s et DJ nous embarquent sur le dancefloor, entre boules disco, vinyles et paillettes.

• 17h – 21h | EXPOSITION | 6NE L9VE by Rue d’Algérie (Gratuit) 

• 17h – 21h | DOCUMENTAIRE SONORE | Territoire dansé – Caroline Fontana & Christophe Appril (Gratuit)

• 17h – 20h30 | DJ SET + PLAYLIST | Salma Rosa + Célélé – Collectif Unit Sœurs (Gratuit)

• 18h30 – 20h | CONFÉRENCE DANSÉE | Décoloniser le dancefloor – Habibitch (Gratuit)

• 20h30 – 21h30 | DANSE | D.I.S.C.O – Cie Madoki (16€ / 13€/ 5€ + Marina Trench)
réservations

• 21h30 – 00h30 | DJ SET | Marina Trench (16€ / 13€/ 5€ + D.I.S.C.O.)
réservations

Territoire dansé est un documentaire sonore qui s’intéresse aux pratiques de bal dans la Drôme au sens large de « rassemblements pour danser ». Il a pour objet les danses partagées, dont les formes évoluent au gré de l’histoire, des déplacements de population, et des lieux de danse. Éclatées en communautés de danseurs (folkeux, danseur.euse.s de tango, de salsa, de country, de danse de salon, de rock, de hip hop, amateur.ice.s de contact impro, teufeurs…), qui se reconnaissent dans un style musical, une école, un type de danse particulier, ou encore un lieu de bal, ces pratiques se fondent toutes sur un même désir : aller danser.

Au croisement de plusieurs disciplines et identités, Habibitch est une artiste-activiste queer féministe décoloniale née en Algérie et basée à Paris, se construisant une pratique artistique aussi éveillée que sa politique. Décoloniser le dancefloor est une conférence-dansée, un outil pour penser les systèmes qui façonnent nos rapports sociaux quotidiens. Racisme, privilège(s), domination(s), résistance, création, communauté(s) sont les concepts fondamentaux disséqués ici sous une loupe décoloniale acerbe, mobile, dans une mise en mouvement littérale rythmant la parole. Décoloniser le dancefloor est une performance à l’image de son interprète : incarnée, complexe, percutante, drôle, résiliente, engagée, politique.

 

Avec la participation du Lyon Waacking Project

Avec D.I.S.C.O., Don’t Initiate Social Contact with Others, la chorégraphe Josépha Madoki continue son travail de recherche et d’exploration autour de l’esthétique Waacking. Dans cette nouvelle création, elle revient à l’essence de cet art issu de la communauté gay (ou LGBTQ+) afro et latino-américaine dans les clubs underground du Los Angeles des années 70. « Social dance », folie, chic, glamour et outrance sont alors au rendez-vous. Avec cette création, Josépha Madoki célèbre la vie et imagine le monde du clubbing post-Covid. Neuf performeur·euse·s vont alors se réapproprier progressivement le dancefloor porté par la présence d’une DJ en live. Le club, cet espace de convivialité, d’échange et de proximité va-t-il pouvoir être vécu de la même manière qu’auparavant ? Plongeant à la fois ses performeur·euse·s et le public dans l’univers du clubbing, Josépha Madoki nous invite à vivre une expérience D.I.S.C.O. unique : 15 danseur.euse.s du Lyon Waacking Project rejoignent la distribution de D.I.S.C.O.

Distribution :
Chorégraphe : Josépha Madoki aka Princess Madoki
Performeur.euse.s : Kristina Kunn aka Krissy, Mathieu Belbakhouch aka Boubou, Manon Del Colle aka Poupie Velvet, Rémi Bajramie aka Waabee,

La productrice et DJ française Marina Trench continue de briller comme l’un des talents musicaux les plus intrigants et incontournables de la deep house underground. Ayant réussi à se tailler une réputation de sélector au goût impeccable, Marina est dotée d’une capacité innée à faire danser les foules des clubs et des festivals du monde entier.

Pendant sa formation de designer aux Beaux Arts de Bordeaux, Marina Trench consacre une grande partie de son temps à collectionner les disques house des années 90. Elle tombe littéralement amoureuse du support vinyle et sillonne les disquaires de France pour « digger » ce patrimoine underground. Elle commence alors à se produire dans les clubs de la scène bordelaise, et forge un style et une personnalité qui s’exportent jusqu’à la capitale. En 2019, elle sort son 1er EP Signature sur le prestigieux label de house Deeply Rooted.