Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Pr Programmation

Serge Nicolaï

Chantier

Vendredi 3 novembre 2017 à 20h30

Danse

Présentation

Présentation d’une étape de travail du projet de Serge Nicolaï, Séances.

Séances est un projet de dramaturgie plurielle. Si la partition écrite s’inspire librement du roman d’Ingmar Bergman Conversations privées, le spectacle, lui, compte mêler des expressions multiples : théâtre, danse, marionnettes et vidéo, principalement.

En suivant la trame du roman – une femme, quarantenaire, qui s’entretient successivement avec son pasteur, son mari, son amant et sa mère – un groupe de cinq acteurs, en jeu, se verront « manipulés » tour à tour par une danseuse et un danseur. En effet, en appliquant les principes à l’œuvre dans le Bunraku (marionnettes japonaises), les corps des acteurs seront comme entièrement dirigés, tels des marionnettes, par un « manipulateur » qui reprendra ainsi le rôle du célèbre Koken japonais.

Pour ce projet Serge Nicolaï est accueilli en résidence aux Subsistances du 23 octobre au 4 novembre 2017.

Note d’intention

Anna, héroïne Bergmanienne par excellence, est enfermée dans sa vie, étrangère à elle-même : trois enfants, un mari qu’elle n’aime plus, une âme tourmentée par la religion. Elle cède à son désir et fait de Tomas, un jeune étudiant, son amant. Se succèdent alors quatre séances individuelles (titre original suédois) : elle va le confesser à son pasteur, l’avouer à son mari, l’admettre à sa mère,
avant de se souvenir de sa première nuit d’amour avec son amant.

La violence du langage, la passion et l’affolement, libres ou contraints, des sens sont mis à l’œuvre dans les joutes verbales de ces entretiens. La matière théâtrale est évidente, là, à disposition. Mais le fil rouge de la manipulation, de l’enfermement, de la frustration de ne pas pouvoir devenir soi-même appelle un désir moins évident : une forme originale qui s’inspire profondément de ce fond hautement corrosif qu’est le jeu des amours adultes.

Selon Freud, l’inconscient serait ce que l’on sait sans le savoir et la séance (encore elle) permet au patient, grâce au flux de parole non contrôlé, d’apprendre sur lui-même, de se situer dans le langage et donc, a fortiori, dans son humanité. Les langues déliées sont monnaies courantes dans l’oeuvre du cinéaste suédois, l’inconscient parvient très vite aux oreilles, non plus de l’analyste, extérieur au monde, mais à celles du principal intéressé : d’où les vives douleurs et les fractures ouvertes de l’âme. Chez Bergman, l’intimité est épanchée avec sincérité autant qu’elle peut être violée. Nous sommes manipulés, dépendants chroniques, oxymores vivants : nous avons un besoin excessif d’être pris en charge alors que nous ne rêvons que d’être libres et nous subissons l’angoisse d’une séparation autant que nous rêvons de prendre notre envol.

Parcours

Acteur, metteur en scène, réalisateur et scénographe, Serge Nicolaï est membre du Théâtre du Soleil depuis 1997. Il a été scénographe pour les quatre derniers spectacles de la compagnie et il a été récompensé du Molière du meilleur décor pour Le Dernier Caravansérail en 2005. Il est assistant à la réalisation sur les films d’Ariane Mnouchkine.
En temps qu’acteur, il travaille avec Robert Lepage, Irina Brook, Ariane Mnouchkine avec qui il joue dernièrement le rôle de Macbeth.
Il a été formé chez Vera Gregh, au Conservatoire National de Cracovie et au Cours de Blanche Salan.

Distribution

Direction artistique : Serge Nicolaï
Adaptation et Dramaturgie
: Clément Camar-Mercier
Chorégraphie
: Julie Anne Stanzak
Vidéo
: Etienne Gaume
Scénographie
: Serge Nicolaï
Avec
: Olivia Corsini, Julie Anne Stanzak, Gaia Saitta, Stephen Szekely, Gérard Hardy, Andrea Romano
Collaboratrice artistique : Sandrine Raynal

Partager

Tarifs

Entrée libre sur réservation

Dates & horaires

ven 3 novembre 2017 / 20:30