Premières Nécessités

Édito

Aux SUBS, la reprise des activités artistiques s’organise comme une utopie réalisable avec le désir de reconsidérer de fond en comble les processus créatifs et la place du spectateur. Faisons confiance aux artistes pour inventer de nouveaux formats et de nouvelles modalités d’interactions avec les publics.

De septembre à décembre 2020, les SUBS déroulent un programme-manifeste qui réaffirme en acte l’importance fondamentale du théâtre, de la danse, de la musique, du cirque et des arts numériques. Performances digitales, théâtre en appartement 2.0, autofiction circassienne, projets participatifs, déambulations chorégraphiques, concerts à écouter allongé, interventions dans l’espace public : les rendez-vous artistiques proposés chaque semaine tout au long de l’automne 2020 transcendent les contraintes de la crise sanitaire en mettant en scène ses conséquences sociales, politiques et esthétiques.

L’exemple le plus éloquent est certainement la prochaine création de l’artiste Yan Duyvendak qui sera présentée en novembre 2020. Mis en chantier en 2018 (et en résidence aux SUBS en juin et en juillet 2020), Virus est un spectacle participatif conçu en collaboration avec des scientifiques et des développeurs de jeux dans lequel le public doit endiguer une pandémie. Depuis l’irruption du coronavirus en Chine, ce jeu de simulation a pris une tournure hyperréelle et vertigineuse. « Il y a des moments où l’on songe à renoncer vu le contexte tragique, explique l’artiste. À d’autres moments, il nous apparaît au contraire qu’il puisse revêtir une utilité non plus anticipatoire mais exutoire. Virus pourrait offrir au citoyen impuissant de prendre les rênes – même ludiques. » Après plusieurs mois de passivité, il est temps de rire, frémir et agir en comptant sur la valeur cathartique du théâtre, qui fait ses preuves depuis Aristote.

Ce programme de «Premières Nécessités » prend son élan à partir des fondamentaux des SUBS. Réactivons les affects communs et l’univers de sens que transmet de façon irremplaçable la création artistique en associant des publics qui sont toujours plus que des spectateurs. Redoublons d’efforts pour défendre une approche sensible et inclusive de l’art, dans ses relations avec l’exercice de la citoyenneté.
Ensemble, métamorphosons l’avenir.

 

Stéphane Malfettes,
Directeur des SUBS