Powerful General Purposed Art (La boîte blanche)

Flora Bouteille

Danse / Performance

Une performance présentée dans le cadre du Post-diplôme Recherche et Création Artistique, lancé en 2018 par l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (Ensba), le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMD) et de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT).

Les éléments réunis sur scène constituent une chaîne de production. Pour que cette chaîne fonctionne, il faut l’alimenter en énergie (la pompe hydraulique) et en matière première (l’uranium purifié). Ce qui nous préoccupe, ici et partout ailleurs, c’est l’opération : une « succession de faits divers » exigeant une évaluation de leur enchaînement. Le but en est l’étude du phénomène mental artistique, pensé comme relation individuante entre performeurs et spectateurs.

L’image y est conçue comme un enregistrement statique, montrant le dispositif à l’état de « Repos Instantané », mais repos toujours relatif car étant un arrêt sur image.

Le « Pré-conditionnement » justifie en quelque sorte l’absence de sujets tangibles dans l’œuvre. Il explique que la Grande Image est une présentation narrative de concepts sous leur « apparence allégorique » comme un produit des opérations réalisées.

Sonorisation : Victor Villafagne.
Image : Marine Leleu.
Costumes : Héloïse Bouteille.
Sculpture : Samuel Bouteille.
Scénographie : Rudy Gardet.
Avec : Kenza Belghiti, Alix Merle, Elina Nigil, Maxime Pairault