Mirage Festival 2020

Cosmogonie
Musique Live / Arts numériques / Projections

– Festival annulé –

Le Mirage Festival revient pour une 8e édition : Cosmogonie.

Orbitant autour de la thématique spatiale, cette huitième édition du Mirage Festival se penche sur la façon dont les artistes abordent différentes approches de notre relation au cosmos et sonde la manière dont la conquête spatiale, depuis ses débuts, a influencé et transcendé les idées et les créations. L’espace, le cosmos, la galaxie, les technologies liées à son exploration, son esthétique, ses horizons philosophiques et les imaginaires qui les habitent sont autant de sujets abordés par les artistes de façon poétique, fictionnelle, historique ou critique.

Une édition hautement prospective, explorant les nouvelles voies techniques, philosophiques et artistiques ouvertes par l’espace et ses mystères.

Retrouvez la programmation sur miragefestival.com/programmation.

Librement inspiré du roman de Philip K. Dick Loterie SolaireMiniMax est un spectacle interactif entre théâtre et jeu vidéo.
RDV sur la page du spectacle ici.

Maxime Houot, MA

Nouvelle création de Maxime Houot (Collectif Coin), MA est une performance cinétique sonore et lumineuse, chorégraphiée par un ballet de projecteurs. Avec ce dispositif mécanique et futuriste, l’artiste nous propose de vivre une expérience sensorielle unique dont la réalité n’est qu’une représentation arbitraire et personnelle du vide, de la lumière et des stimuli. MA nous plonge dans un espace hors du temps pourtant bien ancré dans son environnement, celui de la perception, de l’imagination et de l’interprétation.

Création : M. Houot / Production : Collectif Coin / Directeur technique : J-B. Guedon / Régisseur Général : N. Pilepik / Ingénieur électronicien : T. Magnier / Production, diffusion, développement de projets : V. Antheaume / Partenaires, résidences artistiques : BAM ASBL / BAM Festival – CUB / La Bifurk – Déclic / Ville de Claix – Mix Lab / La Belle Electrique.

Pierce Warnecke et Clément Édouard, Sédiments

Sédiments est une performance qui propose de transformer la matière minérale en outil scénographique. En mêlant un travail sur l’image et une exploration de la physique du son (ondes et vibrations), Pierce Warnecke et Clément Édouard créent une « chorégraphie de corps multiples » dans laquelle les corps des interprètes, les corps géologiques et le corps du public résonnent aux échelles macro et microscopique. En explorant les strates du minéral, comme autant de dimensions de notre univers, Sédiments porte également un regard conscient sur le monde invisible qui nous entoure et sa temporalité si particulière. La performance livre une lecture sensible des pierres, matériau vaste et mystérieux qui dévoile un monde insoupçonné, en apparence inerte mais bien vivant : celui de la roche, du sol et de la terre.

Conception & interprétation / C. Edouard & P. Warnecke / Son : C. Edouard / Images : P. Warnecke / Collaboration artistique : B. Mignot / Accompagnement – production : G. Jeannard / Production : MAGE / Co-productions : Stéréolux / Festival Scopitone, Zinc – Centre de Création des Arts et des Cultures numériques à Friche La Belle de Mai / Accueils en résidence : Montévidéo, Le Cube – centre de création numérique, Le Hublot – centre de création art numérique. SEDIMENTS est soutenu par le CNC/DICRéAM, par la Région et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes/SC