L’Atelier des Artistes en Exil et AfroMundo

Le bal lumière : sapés comme jamais
Dance party / Installation

20h – 00h

 

Et si la Fête des Lumières prenait vraiment une allure de fête ? C’est le défi esthétique et festif que relèvent successivement deux équipes artistiques sous la verrière des SUBS métamorphosée en salle de bal géant avec une mise en lumière spectaculaire de Nicolas Paolozzi / Module. Entrez dans la danse avec l’Atelier des Artistes en Exil  !

La rumba congolaise est le meilleur remède à la crise énergétique ! Surchauffe garantie avec ces musiciens et danseurs qui rendent hommage à la fois aux rythmes collés-serrés des rives du fleuve Congo et aux concours d’élégance de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes). Vous aussi revêtez votre tenue de lumière pour briller de mille feux sur la piste de danse.

DAOUDA NGANGA
Né en 1982 à Brazzaville au Congo, Daouda Nganga est animé par la danse depuis son plus jeune âge. Il se forme à l’afro-tradi contemporaine auprès de Chrysogone Diangouaya et de Serge Bissadissi. Son passage par le Benin, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal suscite des rencontres artistiques, avec notamment Martha Zepietowska (Siddhartha). Avec la danseuse Mbarou Ndiaye il fonde la compagnie Sara, dont la création Symbiose est présentée à l’Institut français de Dakar et à Afrik’A’wa à Paris. En France depuis 2016, il anime de nombreux ateliers et travaille avec Thierry Thieû Niang sur Va-voir là-bas si j’y suis, et auprès de Judith Depaule sur Disparu·e·s. Il crée le solo Corps en transe, accompagné par le Centre Chorégraphique de Nantes et la Dynamo de Banlieues Bleues. Il est régulièrement invité par l’École supérieure d’art Annecy Alpes. Il se produit lors de Balades extraordinaires en pleine nature à l’invitation de Blaise Merlin. Il est membre de l’atelier des artistes en exil.

MASS BINTSAMU MASSAMBA
Né en 1986 en République démocratique du Congo, Mass Bintsamu Massamba, de son nom d’artiste Mass Bass, est compositeur, bassiste, arrangeur et ingénieur son. Musicien autodidacte, il s’engage très jeune dans le groupe de Lexxus Legal, avec qui il milite pour la défense de son peuple et les droits humains. Il participe à de nombreuses tournées en Afrique et en Europe. Suite à des représailles pour son engagement, il subit des violences physiques. Il tente de reprendre son activité musicale mais se sachant menacé, il rejoint l’Europe début 2016. En France depuis janvier 2019, il est membre de l’atelier des artistes en exil et participe à de nombreux projets musicaux. Il crée le concept Mpeve avec la chanteuse Diana la Fraise – concert et EP – conçu lors d’une résidence à l’École supérieure d’art Annecy alpes dans le cadre du programme Pause du collège de France en 2021.

NICOLAS PAOLOZZI / MODULE
Artiste plasticien et architecte, Nicolas conçoit des installations artistiques depuis 2011 avec le Collectif RDV qu’il a cofondé. Rassemblant des compétences venant d’horizons différents, le projet a évolué vers une pratique transversale de l’architecture. En phase d’expérimentation perpétuelle, le collectif a exploré les possibilités offertes par l’image et le son au travers de nombreux projets : scénographie, expositions, performances, microarchitectures éphémères.
Avec la création de la société MODULE en 2017, Nicolas va plus loin en développant la notion d’architecture à grande échelle dans ses œuvres. Considérant l’espace comme un ensemble d’interactions, il conçoit des structures hybrides oscillant entre entre matériaux tangibles et intangibles. Créatures vivantes, ses installations évoluent dans le temps et offrent au spectateur une expérience immersive et singulière de l’espace.

AFROMUNDO

ATELIER DES ARTISTES EN EXIL