Franck Descollonges & Guessaï

SUBS-CULTURE X HEAVENLY SWEETNESS SOUND SYSTEM
Musique Live

Le prolifique label français, Heavenly Sweetness, viendra partager ses dernières nouveautés mais aussi les perles de leur collection de disques. Une tornade musicale et rafraîchissante qui vous fera voyager de la Bossa Nova au Soca en passant par le Jazz ou la musique électronique. Colorful music for the soul.

Depuis bientôt 15 ans, Heavenly Sweetness perpétue la quête initiée par les productions indépendantes du début des années 70 d’un jazz ‘spirituel’ simple et intense hérité des années pop et hippie autant que du be-bop.

Le label s’est fait un nom dans le monde du Jazz et plus largement  de la musique noire en général grâce au succès d’Anthony Joseph, Guts,  Blundetto, David Walters  et les réeditions des albums de Don Cherry, Doug Carn, Raphaël ou sa série de rééditions vinyles des perles du catalogue Blue Note et éthiopiques (musique éthiopienne).  La qualité du travail réalisé pour ces rééditions est d’ailleurs reconnue par les amateurs de jazz et de vinyle à travers le monde.

Depuis ses débuts, le label collabore également avec des artistes électroniques en proposant des remixs à Four Tet, Carlos Nino, Voilaaa, Osunlade, Patchworks, Fulgeance… Heavenly Sweetness a également initié la serie de compilation DIGGING THE BLOGOSPHERE, qui propose régulièrement les meilleurs découvertes musicales faites sur le net.

Le label a également créé un série d’albums et compilations autour de la musique des Antilles françaises (Best of des Vikings de la Guadeloupe, Kouté Jazz, Digital Zandoli, Edmony Krater…)

Riche d’un catalogue de plus de  200 références, le label est distribué au niveau mondial dans plus de 15  territoires dont les USA, le Japon, l’Allemagne ou le Royaume-Unis.

Il est soutenu par de nombreux DJs et shows radio à travers le monde : Gilles Peterson, Laurent Garnier, Egon, Pedro Winter, Lefto, Toshio Matsuura…

En 2020, il a été sélectionné par France inter parmi les 10 labels indépendants qui compte en France, et l’album « Soleil kreyol »  de David Walters a été élu album de l’année par l’antenne (ainsi que par Radio Nova, le monde, Gilles Peterson…).