GURSHAD SHAHEMAN

POURAMA POURAMA
Théâtre / Performance

En partenariat avec Célestins, Théâtre de Lyon

Une expérience rare déclinée en trois actes aux titres incantatoires – “Touch me”, “Taste me” et “Trade me” – à l’adresse d’un public invité à participer à une cérémonie intime au fil d’un émouvant récit initiatique entre l’Iran et la France.

Né en Iran où il a grandi, l’artiste multiforme Gurshad Shaheman nous convie à une expérience bouleversante, à la croisée du théâtre, de l’installation sonore et de la performance. Découpé en trois actes, son monologue autobiographique nous plonge dans ses souvenirs et ses fantômes. Il évoque l’enfance en Iran pendant la guerre, aux côtés d’un père autoritaire, puis l’arrivée en France, à l’adolescence, avec sa mère divorcée. Enfin, les aventures du jeune adulte aimant les hommes, qui se livre à eux en quête de lui-même. Sans provocation et tout en délicatesse, Gurshad Shaheman nous accueille et guide dans son récit avec une grande générosité, jusqu’à nous servir un plat iranien, cuisiné par ses soins. Mettant le spectateur au cœur d’un dispositif sensoriel, cette proposition intimiste résonne avec le parcours de chacun.

 

Diplômé de l’Ecole Régionale des Acteurs de Cannes en 2003, le comédien joue sous la direction de Thierry Bedard puis devient l’assistant de l’écrivain Reza Baraheni. Il joue notamment avec Fréderic Deslias, Yves Borrini, Gilberte Tsaï et la compagnie Les Patries Imaginaires. Après sa trilogie Pourama Pourama (2015), il signe Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète, au Festival d’Avignon 2018. Artiste associé au CDN de Normandie- Rouen, il est soutenu par le Phénix, Scène nationale de Valenciennes.

texte et conception : Gurshad Shaheman
création sonore, enregistrement et mixage : Lucien Gaudion
création lumières : Aline Jobert
scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
conception et régie vidéo : Jérémy Meysen d’après les dessins originaux de Yasmine Blum
regard dramaturgique : Youness Anzane
régie générale : Pierre-Eric Vives
régie plateau et périssable : Amer Ghaddar


production Festival Les Rencontres à l’échelle – Les Bancs Publics (Marseille)
coproduction Pôle des arts de la Scène – Friche la Belle de Mai (Marseille), La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée
remerciements festival ZOA (Paris), Sabrina Weldman

Ce projet a bénéficié d’une résidence d’écriture au Bazis en Ariège.
Pourama Pourama est édité aux Solitaires Intempestifs (2018).

Crédit photo : © Jeremy Meysen