Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Pr Programmation

Joachim Latarjet, Alexandra Fleischer / Compagnie Oh! Oui…

Elle voulait mourir et aller à Paris

Du 23 au 25 mars 2018

Création  Musique / Théâtre

Présentation

Une très jeune fille grecque, arrive fraîchement et miraculeusement à Lyon dans les années soixante, dans une famille française accueillante et bienveillante, rencontrée à Thessalonique à la faveur d’une panne de voiture. Partie de Grèce en 1966, elle est devenue une vraie parisienne en 1968. Elle n’a plus d’accent, elle a fait disparaître toute trace de son pays d’origine. Elle est la mère de Joachim Latarjet, le créateur de ce spectacle qui réécrit en musique cette vie anonyme composée d’exils et d’héritages, de réalités et de fantasmes, qui s’entrechoque avec la grande Histoire. Loin du théâtre documentaire, ce spectacle tisse avec bonheur la petite musique des langues et des mémoires.

Pour cette pièce, Joachim Latarjet et Alexandra Fleischer ont été accueillis en résidence aux Subsistances en octobre 2017.

Distribution

À partir de textes de : Joachim Latarjet et d’Alban Lefranc
Musique, mise en scène : Joachim Latarjet
Collaboration artistique : Alexandra Fleischer
Avec : Alexandra Fleischer, Daphné Koutstafti, Joachim Latarjet, Emmanuel Matte, Alexandre Théry
Lumière : Léandre Garcia Lamolla
Son : François Vatin
Costumes : Nathalie Saulnier
Production : Compagnie Oh ! Oui…
Coproduction : Les Subsistances, Laboratoire international de création artistique – Lyon
Avec l’aide à la production dramatique de : La DRAC Île-de-France et le soutien d’Arcadi Île-de-France, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI.
Action financée par la région Ile-De-France.
Avec le soutien des PLATEAUX SAUVAGES.
Remerciements à La Cie DCA Philippe Decouflé et à Beau Labo

Création en novembre 2017 à l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie

Parcours

En 1982, alors qu’il a seulement 11 ans Joachim Latarjet se retrouve comme comédien dans un spectacle de Jean-Paul Delore qui avec ses amis musiciens, écrivains, comédiens, plasticiens créé un spectacle démesuré dans la salle ronéotype du journal Le Progrès, Départ. Cette expérience folle lui donnera et de façon définitive le goût pour les expériences théâtrales uniques et surtout collective. Il retravaillera comme comédien avec Jean-Paul Delore sur Asvel Pok-Ta-Pok et La Chanson d’amour et de mort du cornette Christoph Rilke. En 1989, il participe à l’aventure collective de la compagnie Sentimental Bourreau qu’il co-fonde avec Mathieu Bauer, Julien Bureau, Sylvain Cartigny, Judith Depaule, Laurence Hartenstein, Judith Henry et Martin Selze. Ils feront ensemble cinq créations en collectif absolu. Puis Mathieu Bauer prendra la direction artistique de la compagnie et Joachim Latarjet participera à la composition de la musique des Chasses du Comte Zaroff et de L’Exercice a été Profitable Monsieur. En 1992 la « branche » musicale de Sentimental Boureau rencontre Les Trois 8 et ils créent ensemble Sentimental Trois 8, collectif de musiciens qui jouera dans de nombreux festivals de Jazz (Banlieues Bleues, Halle That Jazz…). Ils composeront et interpréteront la musiques des Imprécations II, Imprécations IV, Imprécations 36, écrit et mis en scène par Michel Deutsch. Il rencontre en 2002 Philippe Decouflé qui lui propose de composer et interpréter la musique de son Solo – Le doute m’habite, qu’ils tournent encore ensemble… Il créé au même moment la Compagnie Oh ! Oui… avec Alexandra Fleischer. Ensemble, depuis plus de dix années et quatorze spectacles, ils font un théâtre résolument musical qui s’attache aux écritures contemporaines. En plus des créations ils aiment à multiplier les expériences les plus diverses : travail avec des amateurs autour des chansons qui font notre vie (My Way à notre façon aux Subsistances), performances à La Fondation Cartier, création de 2 cinés concert (Charley Bowers – créateur de génie et King Kong), (à La Grande Halle de la Villette, aux Trois baudets), participation au festival Walls and Bridges-New-York. Leur dernière création La Petite Fille aux Allumettes, jouée une centaine de fois, a été leur premier spectacle « aussi pour les enfants ». Joachim Latarjet aime à travailler en dehors de sa compagnie et a composé dernièrement la musique de Réparer les Vivants, mis en scène par Sylvain Maurice. Il a composé également la musique de La Victoire de Samothrace réalisé par Juliette Garcias et produit par Arte ainsi que la musique du générique de Blaise, mini série d’animation sur Arte.

Alexandra Fleischer fonde avec Joachim Latarjet la Cie Oh ! Oui… Elle participe à la conception, au montage et à l’écriture des textes des spectacles de la compagnie. Parallèlement elle continue de jouer pour d’autres metteurs en scène et chorégraphes. Au cinéma avec notamment James Huth, Nicole Garcia, Juliette Garcias…

Romancier et traducteur de l’allemand, Alban Lefranc écrit aussi des pièces de théâtre depuis quelques années, tandis que ses romans sont adaptés pour la scène. Il est l’auteur de plusieurs vies imaginaires dans lesquelles il réinvente les vies de Nico (Vous n’étiez pas là ; Verticales, 2009) ; Fassbinder (Fassbinder, la mort en fanfare ; Rivages, 2012) ; Mohamed Ali (Le Ring invisible ; Verticales, 2013), Grand Prix Sport et Littérature, prix de la ville de Caen et prix des lycéens d’Ile-de-France) ; Bernward Vesper (Si les bouches se ferment ; Verticales, 2014) ; Maurice Pialat (L’amour la gueule ouverte, hypothèses sur Maurice Pialat ; Helium/Actes Sud, 2015). Ses livres ont été traduits en allemand (Angriffe, 2008, Blumenbar) et en italien (Il ring invisibile, 2013, 66thand2nd). Il écrit régulièrement des pièces pour la radio (récemment, une adaptation de son roman L’amour la gueule ouverte pour France Culture ; réalisation : Jean-Matthieu Zahnd) et collabore à de nombreuses revues et projets collectifs. EN 2016, il a écrit et Steve Jobs corps aboli (mise en espace par Robert Cantarella à Théâtre Ouvert) et Barbecues pour le collectif De Quark (mis en scène notamment à Paris-Villette et au Théâtre Sorano de Toulouse). La Mèche, commande de la compagnie Le menteur volontaire, sous la direction de Laurent Brethome, est en cours de production. Il est aussi le directeur de publication de la revue La mer gelée (littérature et traduction) fondée en 2001 à Dresde, et publiée depuis 2015 aux éditions Le Nouvel Attila. Il travaille actuellement à l’écriture du long métrage de fiction Camara s’en va de Joanna Grudzinska. Il a travaillé comme co-scénariste du film Je t’ai vue sourire, de Christoph Hochhäusler (MACT productions, en cours de développement). Il prépare avec les musiciens Daniel Erdmann et Bruno Angelini un spectacle autour de Hans et Sophie Scholl (musique improvisée / texte).

ohoui.org

Vidéos

Autour du spectacle

WORKSHOP’BRUNCH
Samedi 24 mars de 10h30 à 12h
1h30 de workshop avec Joachim Latarjet et Alexandra Fleischer suivi d’un brunch en compagnie des artistes. Tarif : 18 € (workshop + brunch)

Partager

Tarifs

10 € le spectacle
8 € les spectacles supplémentaires

Dates & horaires

ven 23 mars 2018 / 19:00

sam 24 mars 2018 / 19:30

dim 25 mars 2018 / 20:00

Téléchargement

Feuille de salle

Durée

1h15

À noter

Spectacle à partir de 12 ans

Dans le cadre du