Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2017 - 2018
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Pr Programmation

Christian Rizzo

b.c, janvier 1545, fontainebleau.

Mardi 23 et mercredi 24 janvier 2018

Danse

Présentation

Spectacle dans le cadre du festival Le Moi de la danse 2018.

Dans le cadre de sa venue comme « Grand témoin », Christian Rizzo nous a proposé de montrer b.c, janvier 1545, fontainebleau. Cette pièce est née de la rencontre avec la danseuse Julie Guibert, rencontrée au Ballet de l’Opéra national de Lyon lors de la création de Ni fleurs, ni ford mustang en 2004. Christian Rizzo est chorégraphe autant que plasticien. Il construit un cabinet de curiosités autour de la danseuse, accompagné de ses fidèles collaborateurs, Caty Olive pour la lumière et Gerome Nox pour les paysages sonores. Un solo dansé comme un étrange voyage ou un tableau somptueux lentement déployé.

Note d’intention

« Lorsque je fus invité au ballet de l’Opéra de Lyon pour y créer ni fleurs, ni ford mustang en 2004, j’y rencontrais Julie Guibert qui était interprète. Elle fut la première personne que je décidais d’inclure dans la pièce. L’avoir vue danser dans différents programmes avait mis à jour son incroyable intelligence physique du plateau.

Plus tard, pendant la création de la pièce, je trouvais en elle une source d’inspiration et de confiance pour avancer dans cette nouvelle aventure. Jusqu’aux représentations comprises, il était devenu évident pour moi que je me remettrais au travail en sa compagnie. Aujourd’hui, après une pièce pour 9 interprètes, j’ai désiré re-convoquer Julie pour un projet solo.

Cette nouvelle tentative est pour moi l’occasion de creuser la notion de lenteur et d’écrire une danse découpée, comme pourrait être la calligraphie. J’aimerais projeter cette danse dans un espace architecturé par la lumière. Peut-être, la présence d’animaux, vivants ou pas, viendra se glisser comme matière à friction du corps dansant.

Plusieurs questions : Qu’est-ce que la forme solo lorsqu’elle n’est pas dansée par soi-même ? Quel est le regard que je porte sur une femme, seule en scène, exclue du reste de la communauté ? De quel rituel qui prône le vivant sommes-nous capables d’écrire et de rendre visible ? Qu’est-ce que le temps de la représentation ? Comment ornementer de l’organique sans qu’il ne perde ses sens premiers ? De quelle mémoire usons-nous pour avoir des visions ? Et le reste…… ? Bien que le son sera confié à Gerome Nox, j’écoute « I believe in miracles » des Jackson’s sisters et « 4.48 psychosis » des Tindersticks. Bien que la lumière sera de Caty Olive, je garde les yeux fermés face au soleil et grands ouverts dans la nuit. »

Christian Rizzo – janvier 2007

Distribution

Chorégraphie, scénographie, costumes : Christian Rizzo
Danse :
Julie Guibert
Installation lumière :
Caty Olive
Création musicale :
Gerome Nox
Direction technique :
Thierry Cabrera
Production, diffusion : Anne Fontanesi et Anne Bautz

Production déléguée : ICI — centre chorégraphique national Montpellier – Occitanie / Pyrénées-Méditerranée / Direction Christian Rizzo
Coproduction :
l’association fragile, le Festival Montpellier Danse, CND – Centre National de la Danse, Pantin (création en résidence) | Avec le soutien de La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc

Partenaires publics : Ministère de la Culture et de la Communication – Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Montpellier Méditerranée Métropole

Parcours

Né en 1965 à Cannes, Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et crée une marque de vêtements, avant de se former aux arts plastiques à la villa Arson à Nice et de bifurquer vers la danse de façon inattendue.Dans les années 1990, il est interprète auprès de nombreux chorégraphes contemporains, signant aussi parfois des bandes sons ou la création des costumes. Ainsi, on a pu le voir chez Mathilde Monnier, Hervé Robbe, Mark Tompkins, Georges Appaix puis rejoindre d’autres démarches artistiques auprès de Vera Mantero, Catherine Contour, Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane. En 1996, il fonde l’association fragile et présente performances, objets dansants et des pièces solos ou de groupes en alternance avec d’autres projets ou commandes pour l’opéra, la mode et les arts plastiques. Depuis, plus d’une trentaine de productions ont vu le jour, sans compter les activités pédagogiques. Christian Rizzo enseigne régulièrement dans des écoles d’art en France et à l’étranger, ainsi que dans des structures dédiées à la danse contemporaine. Au 1er janvier 2015, Christian Rizzo prend la direction du Centre chorégraphique national de Montpellier. Désormais intitulé ICI (Institut Chorégraphique International), le CCN propose une vision transversale de la création, de la formation, de l’éducation artistique et de l’ouverture aux publics. Prenant support sur les pratiques et les territoires, le projet est avant tout un espace prospectif qui prend à bras le corps, l’invitation d’artistes, l’écriture du geste chorégraphique et les manifestations de son partage.

Vidéo

Partager

Tarifs

Spectacle seul
10 € / 12 € / 14 €

Formule spectacle + conférence grand témoin ou projection portrait
10 € / 12 € / 14 €

 

Dates & horaires

mar 23 janvier 2018 / 19:00

mer 24 janvier 2018 / 20:00

Durée

1h

À voir aussi

Grand témoin : Christian Rizzo
Rencontre animée par Marie-Thérèse Champesme.
Mardi 23 janvier à 20h30
En savoir +