Vania Vaneau

Residence
Du 23 au 27 novembre 2020

Vania Vaneau est accueillie en résidence aux SUBS pour le projet Nebula (titre provisoire).

Avec Nebula, Vania Vaneau aborde le corps humain en relation avec la nature comme la rencontre de champs de forces dans un contexte post-apocalyptique. Dans une sorte d’archéologie du futur, Nebula questionne quels autres rapports au temps, à la fabrication, à la terre, aux animaux et au cosmos pourraient surgir. Quelles mutations et hybridations pourraient advenir ? Que resterait-il de la construction culturelle de toute une société ?

Accompagnée de Celia Gondol, plasticienne et scénographe, Vania Vaneau axe sa recherche dans le rapport à des matières et gestes relevant de l’artisanat et du travail de la terre. Il sera question de tresser, coudre, plier, verser, casser, ramasser, mais aussi de créer des rituels de guérison, de fertiliser l’espace et d’explorer les notions de catharsis et d’extase. Du grec, catastrophe signifie « grand virage » et apocalypse « le dévoilement ».

Nebula est aussi une traversée vers l’inconnu, un moment d’éclipse pour entrevoir des possibles. Le futur et le passé s’y retrouvent, le passage du temps en spirale nous amène à une « science-fiction préhistorique ».
Nebula sera un solo créé en deux volets : une version pour des espaces naturels (juin 2021) et une autre version pour des espaces intérieurs variés (automne 2021).

Formée à la danse au Brésil puis à P.A.R.T.S à Bruxelles, Vania Vaneau obtient ensuite une Licence de Psychologie à l’Université Paris 8 et suit une formation de Body Mind Centering. Elle est interprète pour Wim Vandekeybus, Maguy Marin, Yoann Bourgeois et Christian Rizzo, avec qui elle continue de travailler. De 2016 à 2020, elle est Artiste Associée avec Jordi Galí au Pacifique – CDCN de Grenoble, puis à ICI – CCN de Montpellier de 2020 à 2022.

Sa recherche chorégraphique relie le travail physique avec un aspect plastique de fabrication et de manipulation des matières, costumes et objets scénographiques, considérés comme des acteurs à part entière. Vania Vaneau s’intéresse aux multiples strates physiques et psychiques qui composent le corps humain dans un rapport de continuité avec l’environnement naturel et culturel dans lequel il évolue et qui l’entoure. En jouant des intensités et des contrastes, elle explore les frontières entre l’intérieur et l’extérieur du corps, les matières visibles et invisibles, et crée des chorégraphies composées d’une plasticité sensorielle et imagée.

Trois de ses pièces sont aujourd’hui au répertoire :

  • BLANC (2014), solo accompagnée du guitariste Simon Dijoud, récompensée par le prix Beaumarchais-SACD (Festival Incandescences 2015)
  • ORNEMENT (2016), duo co-créé avec Anna Massoni
  • ORA (Orée), trio avec Marcos Simoes et Daphné Koutsafti (2019)

Elle développe par ailleurs deux projets de transmission d’après son travail de création, Variation sur Blanc et CARNAVAL.

Chorégraphie et interprétation : Vania Vaneau
Scénographie : Célia Gondol
Création musicale et sonore : en cours
Création lumière : Abigail Fowler (en cours)

Production : Cie Arrangement Provisoire
Coproduction : ICI – CCN de Montpellier-Occitanie et Life Long Burning, projet soutenu par la commission européenne, CCN de Caen, Programme Nomades de Nos Lieux communs (Extension Sauvage, Format danse et A domicile), Slow dance avec le CCN de Nantes, Les Subsistances – Lyon, Le Gymnase – CDCN Roubaix et la Chambre d’eau, Format danse (Ardèche), L’Essieu du Batut (Aveyron)
Soutien : La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne