Nicolas Barry

Residence
Du 30 novembre au 3 décembre 2020

Nicolas Barry est accueilli en résidence aux SUBS pour son projet Les Obsèques du Grand Paon.

Le grand paon a été retrouvé mutilé dans le jardin suspendu du Centre d’échanges de Lyon Perrache. Comment s’était-il trouvé là, immense oiseau que personne n’avait vu ?

Comment est-il mort et qui s’en est ainsi pris à lui ? En s’appuyant sur des éléments rapportés depuis le mythe d’Argos à l’époque contemporaine, un comédien, des danseurs et des images d’archives tentent un dernier hommage. Cette cérémonie étrange sera l’occasion d’une critique de la modélisation des espaces publics, des procédés de surveillance des corps des gens, de la violence faite aux visages scrutés.

Lorsqu’on se penche un instant sur l’urbanisme, l’organisation politique et les manifestations du pouvoir dans nos villes, il est parfois difficile de démêler la dose de provocation de la sincérité de la démarche sécuritaire et commerciale qui sous-tend un grand nombre de grands projets urbains. Ce qui nous a semblé faire pencher la balance vers la provocation, c’est le terme vidéo protection qui remplace petit à petit par un euphémisme utile, le terme vidéosurveillance. Puisque quelque chose veut se cacher derrière ce changement de lexique,

Nous sommes allés au Centre d’échange enquêter, et nous avons trouvé ces histoires de corps dociles, de contraintes et de marches aux pas. Et nous avons trouvé le grand Paon, animal légendaire qui portait ses yeux par centaines sur notre visible époque.

Nicolas Barry est un auteur, metteur en scène et comédien de 29 ans, résidant et travaillant entre Paris et Lyon.

Après des études de lettres à la Sorbonne (Paris IV) et de théâtre à l’école Claude Mathieu (Paris 18ème), il intègre l’école Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) à Lyon, dans le département d’écriture dramatique. Il y étudie notamment avec Enzo Cormann, Samuel Gallet, Christophe Pellet, Koffi Kwuahulé et Marion Aubert. Après l’obtention de son diplôme en 2017, il travaille comme assistant dramaturge auprès de Julien Fisera (Compagnie Espace Commun) et collabore avec Kéti Irubetagoyena (Théâtre Variable n°2), pour qui il répond à une commande de texte (La recette du gâteau au yaourt – 2019) et avec qui il donne des ateliers de théâtre dans des Lycées d’Ile-de-France (Les Ulis, Aulnay-sous-Bois, Mantes-la Jolie…).

Il développe, avec l’Ensemble Facture, qu’il a fondé en 2018, deux premières créations : L’Eau Potable et La mort de Rudolf Schwarzkogler au Lavoir Public. Il est en 2018 Lauréat de la bourse Recherche et Création Artistique (ENSATT, ENSBA, CNSMD – Lyon), qui lui permet de créer le spectacle Les Obsèques du Grand Paon. Il sera, avec les danseurs de cette création, en résidence au CN D – Lyon pour la saison 2020-2021.
Il est enfin professeur de théâtre en option facultative au Lycée Charlemagne à Rueil (92), et au conservatoire de Bagnolet.

Collaboration artistique :
Mathilde Soulheban

Lumières :
Laurine Chalon

Musique :
Martin Poncet
Louis Quilès

Avec :
Sophie Billon
Julien Gadaut
Nangaline Gomis
Julien Meslage

La performance Les Obsèques du Grand Paon a été présentée aux SUBS en octobre 2019 dans le cadre du Post-diplôme Recherche et Création Artistique, lancé en 2018 par l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (Ensba), le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (CNSMD) et de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT).