Katerina Andreou

Residence
Du 14 au 19 septembre 2020

Katerina Andreou est accueillie en résidence aux SUBS pour son projet Zeppelin Bend.

Quel entraînement pour quelle performance, quelle préparation pour quelle lutte, quel effort pour quel but ? Après BSTRD et A Kind of Fierce, Katerina Andreou poursuit son exploration des pratiques physiques et questionne une nouvelle fois le libre arbitre sur scène et sa nature subjective et utopique. Dans l’activité corporelle, elle voit un exercice de rigueur et de discipline qui tient aussi du désir de se frotter à la question du contrôle et du pouvoir.

Zeppelin Bend, du nom de ce nœud servant à relier deux cordes et utilisé pour amarrer les dirigeables, est une quête méthodologique : comment trouver à deux un langage corporel singulier basé sur l’effort massif et les états qu’il peut induire ? Katerina Andreou et Natali Mandila mettent en lien des danses, des actions et des sons qui engagent à la fois une discipline Hardcore et une imagination psychédélique. Dans un monde où rester les pieds sur terre ou planer sont souvent considérés comme des moyens de survie, elles vont faire les deux. Tout en cherchant des moments de liberté, elles essaient de s’ancrer dans le réel en se concentrant sur leurs corps en train de faire.

KATERINA ANDREOU

Née à Athènes, elle est basée en France où elle crée danses, musique et chorégraphie. Elle est diplômée de l’Ecole de Droit de l’Université d’Athènes et l’Ecole Nationale de Danse d’Athènes. En tant que boursière de la Fondation K.Pratsika (GR), elle a suivi le programme ESSAIS au CNDC d’Angers en 2011 sous la direction d’Emanuelle Huyhn et est désormais titulaire d’un Master de recherche chorégraphique (université Paris . Elle a reçu la bourse Danceweb pour le festival Impulstanz de Vienne en 2015. Comme danseuse elle a collaboré entre autres avec DD Dorvillier, Lenio Kaklea, Bryan Campbell, Dinis Machado, Emmanuelle Huynh, Ana Rita Teodoro.

Son propre travail cherche à développer des états de présence qui résultent d’une constante négociation entre des tâches, fictions ou univers contrastés voire contradictoires, remettant souvent en cause les idées d’autorité et d’autonomie, de communication de censure. Elle crée souvent elle-même l’environnement sonore de ses pièces.
Elle a reçu le prix de chorégraphie Jardin d’Europe au festival ImpulsTanz en 2016 pour sa pièce solo A kind of fierce. Son dernier solo BSTRD, a fait partie des Aerowaves Twenty19 artists.

Concept : Katerina Andreou
Interprétation : Katerina Andreou, Natali Mandila
Création lumières : Yannick Fouassier
Création sonore : Katerina Andreou et Cristián Sotomayor
Collaboration son : Tal Agam
Regard extérieur : Myrto Katsiki

Production, diffusion : Elodie Perrin
Production : BARK

Coproduction : Les Spectacles vivants du Centre Pompidou, Onassis Stegi Athènes, Tanzquartier Vienne, Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique national, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, dans le cadre du dispositif Accueil Studio, CN D Centre national de la danse, accueil en résidence, Le Gymnase, CDCN de Roubaix, CCN de Grenoble, Far festival des arts vivants Nyon, Centrale Fies (dans le cadre de LIVE WORKS Act Award 2019)

Soutiens : BUDA Courtrai, RAMDAM UN CENTRE D’ART, Angers-CDCN, CDC de Grenoble