Joana Schweizer – Cie Aniki Vóvó

O canto do sapo (Le chant du crapaud)

Du 21 janvier au 2 février
Accueil-studio AURA

LE PROJET

Pourquoi l’être humain a besoin de réaliser sans cesse des exploits ? Pourquoi ai-je ce besoin de savoir tout faire et au même moment ? Lorsque je projette de faire un exploit, je crée une image mentale, un objectif, qui nécessite beaucoup d’implication physique et mentale pour sa réalisation. Que se passe-t-il si je rate mon objectif ? Et si je n’ai même pas l’opportunité de m’essayer à l’action que j’ai préparée depuis si longtemps ?

Ce spectacle évoquera l’ambition humaine dans ce qu’elle a de beau tout comme de ridicule : vouloir et avoir beaucoup pour faire et…ne rien en faire…tout comme avoir peu, une idée, une intention, qui transforme un geste en poésie.

 

Conception : Joana Schweizer en collaboration avec Gala Ognibene

Chorégraphie et interprétation : Joana Schweizer

Musicien : Simon Deslandes

Lumière : Arthur Gueydan

Son : Guilhem Angot

PARCOURS

Joana Schweizer

Joana Schweizer se forme dès son plus jeune âge parallèlement en danse contemporaine et en musique : piano classique, jazz, et chant. Diplômée en piano des conservatoires de Lyon et de St Maur-des-Fossées elle étudie la danse au CNSMDP et y est admissible en piano. Aujourd’hui, en plus de ses activités pédagogiques en piano et danse, notamment avec Kitsou Dubois/Ki Production, elle est interprète pour le CCN de Roubaix/Sylvain Groud, les Cies Metatarses/Sandra Abouav, Kido/Alexandra Grimal, Les yeux de l’inconnu/Louise Hakim et le metteur en scène Milan Otal. Joana Schweizer a fondé la Cie Aniki Vóvó en 2016, au sein de laquelle elle crée O que importa é o caminho, un solo musique-danse avec un piano suspendu. 

 

Gala Ognibene

Après une formation aux beaux arts de Saint-Etienne (photographie), Gala Ognibene intègre l’ENSATT en 2011 et devient scénographe.
Elle travaille dans de multiples domaines : opéras (Claude Montagné), cirque (Cie MPTA-Mathurin Bolze), magie nouvelle (Cie 14:20).
Gala Ognibene se forme en 2016 à la pyrotechnie d’intérieur auprès de Franck Pelletier et signe la scénographie de La Fonction Rave au CDN de Besançon, mis en scène par Claude Duparfait et Célie Pauthe.
Gala Ognibene poursuivra avec Claude Duparfait en 2017 au Théâtre de la Colline.
Gala Ognibene a également été assistante à la scénographie sur le spectacle de David Lescot à la Comédie Française, Les ondes magnétiques, et conçoit cette année la scénographie de Dîner en ville, de Richard Brunel, et deL’homme de rien d’Eric  Petitjean en janvier 2019.