Xavier Veilhan & Stephen Thompson

Compulsory Figures

Du 29 novembre au 4 décembre 2019
Résidence

Xavier Veilhan & Stephen Thompson sont accueillis en résidence aux Subsistances pour leur création Compulsory Figures (du 5 au 8 décembre 2019 sous la Verrière des Subs).

Le projet

Figure majeure de la scène artistique internationale, Xavier Veilhan développe une œuvre pluridimensionnelle dont les incursions dans le spectacle vivant sont toujours aussi surprenantes que réjouissantes. Compulsory Figures est ainsi une installation spectaculaire avec patinoire, dispositif vidéo-son-lumière et virtuose de la glisse. Sur la glace, le danseur et patineur Stephen Thompson redonne vie à une discipline olympique aujourd’hui disparue. Tel un archéologue du mouvement, il réactive ces « figures imposées » très techniques et précises qui consistaient à graver plusieurs fois de suite dans la glace l’exacte même forme circulaire. Au fil de la performance, des tableaux prennent vie pour orchestrer une expérience totale au cœur du mouvement.

Leur parcours

Artiste multi-disciplinaire, Stephen Thompson (né en 1976 à Calgary) vit et travaille entre le Canada, les États Unis et l’Europe. Il a suivi une formation en kinésiologie et en danse à l’Université de Calgary. Il s’est familiarisé avec le mouvement et la représentation grâce au patinage artistique qu’il pratiquait en compétition (Canadian Olympic Trials 1998). Il a d’ailleurs obtenu la médaille de bronze en 2015 au World Figure Championships à Lake Placid. Son travail a été présenté dans des institutions et contextes variés tels que American Realness et le MOMA (NYC), le Centre Pompidou et le Théâtre de la Ville (Paris), The Power Plant (Toronto), Montreal Arts Interculturel M.A.I, KunstHalle Basel, Panorama Festival (Rio de Janiero), Tanzim August (Berlin), Impulstanz (Vienne), Kaai Theatre (Brussels), Sadlers Wells (London), etc. Il a été distingué par le prix Victor Martin-Lynch du Canada Council for the Arts (2016), a reçu le Mohn Prize 2016 de la Biennale Los Angeles avec Adam Linder ainsi que le prix NY Bessie avec Trajal Harrell (2012).

Depuis le milieu des années 80, Xavier Veilhan (né en 1963, vit et travaille à Paris) développe une vaste œuvre qui se définit par son intérêt pour le vocabulaire de la modernité comme pour le statuaire classique, auquel il donne sa propre interprétation contemporaine. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions, notamment en 2009 au Château de Versailles (Veilhan Versailles). Entre 2012 et 2014 il a développé Architectones, une série d’interventions qui souligne le dialogue permanent entre art et architecture dans 7 édifices modernistes à travers le monde. Cette exploration de l’architecture a continué en 2015 avec le film Vent Moderne pour le festival Cinéma en plein air (La Villette, Paris).
Sa dernière performance, SYSTEMA OCCAM (2013), pour une composition musicale d’Eliane Radigue, a été montrée à New York, Marseille, Nantes et Paris.
Lors de la 57ème Biennale de Venise (2017), il a représenté la France avec son projet Studio Venezia : une installation immersive abritant un studio d’enregistrement opérationnel. Pendant les 7 mois de la manifestation et devant plus de 150 musiciens de tous horizons, les visiteurs furent témoins d’un matériel sonore en formation.
Xavier Veilhan est représenté par Andréhn-Schiptjenko, Perrotin, Galeria Nara Roesler et 313 Art Project.