Tânia Carvalho

Du 9 au 14 novembre 2018
Résidence

Tânia Carvalho est accueillie en résidence pour la reprise de son spectacle Recoil of words présenté aux Subsistances en novembre dans le cadre du Festival Best of.

Le projet

The Recoil of Words, pourrait être traduit en français par Le Recul des Mots. « Dans mon travail, j’ai pris l’habitude, avec le temps, de penser sans recourir aux mots. » dit Tânia Carvalho « Au lieu de cela, je pense par le prisme du mouvement, des intensités du corps, des rythmes, des pauses, des silhouettes, des atmosphères. […] J’aime l’idée que le mouvement est un langage en tant que tel ».

Parcours

Tânia Carvalho se forme dans les années 1990 à Lisbonne, à l’École Supérieure de Danse, au Forum Dança et suit le programme Arts et Création de la Fondation Calouste Gulbenkian. Elle est notamment interprète auprès des chorégraphes Francisco Camacho, Carlota Lagido, David Miguel, Filipe Viegas, Vera Mantero et Luis Guerra de Laocoi.

Elle crée de nombreuses pièces avant de rejoindre le collectif Bomba Suicida, dont font partie Luís Guerra et Marlene Freitas. En 2004, le collectif est invité en résidence au festival NOW à Nottingham pour créer la pièce The secrets of my Nottingham Sleep. Elle poursuit son travail de chorégraphe et crée If I could stay there forever (2005), A silent explosion is not quite disturbing (2005), I walk, you sing (2006), Orquéstica (2006), A slowness that looks like a velocity (2007), #1 Ricardo – Different movements (2007), Barulhada (2007), But from me I can’t escape, have patience ! (2008), Danza Ricercata (2008), Der Mann ist Verruckt (2009), Falling Eyes (2010), Icosahedron (2011), 27 Os (2012).

taniacarvalho.org