Sylvain Prunenec

Résidence
Du 7 au 12 septembre 2020

Sylvain Prunenec est accueilli en résidence aux SUBS pour son projet 48e parallèle.

De la Pointe du Raz en Bretagne, jusqu’à l’île de Sakhaline en Russie, le danseur et chorégraphe Sylvain Prunenec entreprend entre avril et octobre 2019 un pèlerinage chorégraphique avec pour trajectoire la ligne que dessine la 48e parallèle – latitude Nord.

À pied, en bus, en train, il entame, d’un océan à l’autre, un périple au travers de paysages désertés, de places urbaines, ponctué de rencontres qui le bousculent et le questionnent.

Images, sons, danses et mots nous plongent ainsi dans ce carnet de voyage chorégraphique et immersif, témoignant de cette traversée d’un si grand territoire.

Sylvain Prunenec

Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis auprès de Ruth Barnes, Sylvain Prunenec est danseur, interprète, acteur, et metteur en scène.

Depuis 1995, au sein de l’association du 48, Sylvain Prunenec crée ses propres pièces souvent en collaboration avec des musiciens : Verso Vertigo (Fondation Cartier, 1996), Bat̂ i (Centre Georges- Pompidou – les solitipi, 1998) avec Fred Bigot, musicien électronique, La Finale (Ircam, Festival Agora, 2002), Fronde Ethiopia (Montpellier Danse, 2002) avec Françoise Rivalland, percussionniste.

 

Association du 48 

L’association du 48 a été fondée par le danseur Sylvain Prunenec en 1994 à Paris. Depuis plus de 25 ans, elle développe, selon l’intitulé de son objet social, la création, la diffusion, la captation sur support vidéo ou film de spectacles chorégraphiques ainsi que l’enseignement de la danse contemporaine sous forme de cours ou de stages.

Il s’agit principalement de la création et de la diffusion des projets de création de Sylvain Prunenec mais pas seulement. L’association du 48 est devenue au fil du temps – et des conjonctures aussi – un espace de rencontres avec d’autres artistes d’autres champs (littérature, musique, poésie sonore, vidéo, arts plastiques etc.) et un espace de mutualisation et d’invention de commun, notamment dans le partage avec Dominique Brun, chorégraphe, de la direction artistique de l’association du 48 entre 2014 et 2019. En 2020, l’association du 48 a intégré l’activité de la chorégraphe Raphaëlle Delaunay, de la vidéaste Sophie Laly et de la comédienne Emma Morin. La première pour des raisons à la fois artistiques et de mutualisation économique. Pour les deux autres, parce qu’elles sont impliquées dans le projet 48ème parallèle, un projet aux multiples déploiements (spectacle, interventions dans l’espace public, projet d’installation vidéo, etc.).

Ce fonctionnement est un état d’esprit, animé par des valeurs de partage et de rencontre. Il est constituant de la démarche artistique de Sylvain Prunenec. L’autre, l’altérité, le dialogue, l’entre-deux, sont des principes qui activent la création et sa capacité d’invention. Ses collaborations avec des artistes de divers champs sont pour lui une occasion de questionner sa propre pratique artistique : les écrivains Mathieu Riboulet ou Célia Houdart, le poète sonore Anne-James Chaton, la peintre Françoise Petrovitch, les plasticiens Clédat & Petitpierre, etc.

Chorégraphie, interprétation, textes : Sylvain Prunenec
Vidéo : Sophie Laly
Espace sonore : Ryan Kernoa
Lumière : Sylvie Garot
Régie générale et conseil technique : Christophe Poux
Production : Ryan Kernoa
Administration : Clémence Pantaignan

Création le 26 mars 2020 au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-En-France

Production association du 48 | Coproduction Format ou la création d’un territoire de danse en Ardèche, Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France, Les Subs

Avec le soutien de l’Institut Français de Russie

Avec le soutien de FAR WEST, dans le cadre de son programme de résidence, Institut Français d’Ukraine, Institut français de Munich, Alliance Française de Banská Bystrica (Slovaquie), Alliance Française d’Oulan Bator (Mongolie)

L’association du 48 est soutenue par la Région Île-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle et par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île de France au titre de l’aide au projet ainsi que par le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis. La compagnie association du 48 est en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée d’Intérêt National Art et Création – danse, dans le cadre du projet « Territoire(s) de la danse 2020 ».