Cie Depuis l’Aube / Pauline Ribat

Du 16 au 27 avril 2019
Accueil-studio AURA

La cie Depuis l’Aube est accueillie en résidence aux Subsistances pour sa future création Entrailles.

Le projet

Construite comme une série de tableaux qui, juxtaposés, résonnent les uns avec les autres, Entrailles dresse le portrait d’une génération, d’une époque, et fait se mêler l’histoire d’un intime avec les questionnements de toute une société moderne. Du témoignage d’une petite fille de 11 ans à une scène de porno en réalité augmentée en passant par une banale mais terrible dispute de couple, les différents tableaux explorent, chacun à leur manière, les concepts d’idéaux forgés depuis l’enfance. Sans poser de regard inquisiteur, sans juger, sans orienter. Bien souvent d’ailleurs, les tableaux n’ont comme pas de fin, restant en suspens, une apesanteur qui permet au spectateur de se faire lui-même un avis sur ce qu’il voit, de recomposer lui-même les différents tableaux : de choisir un angle de vue.

L'équipe artistique

Délibérément inspirée par les préoccupations de son époque, la nouveauté de l’écriture théâtrale impulsée par Pauline Ribat peut venir de la composition du texte, de sa manière de le dire, du rôle de la musique, ou encore d’un travail sur le jeu des comédiens troublant les repères du spectateur entre spectacle et réalité; la nouveauté peut être aussi produite par une scénographie particulière ou par tout élément de construction dramaturgie permettant d’instaurer une relation immédiate et volontairement intime avec chaque spectateur.
Dans sa démarche de professionnalisation, elle a d’abord le souhait de créer une compagnie portée par une autrice, actrice, et metteuse en scène. Avec Depuis l’aube (ode aux clitoris), sa première pièce et mise en scène, Pauline Ribat a choisi de questionner les rapports de force femme-homme, d’aborder les thématiques du harcèlement de rue, des multiples diktat de la beauté imposés par les magazines, de dénouer les tabous liés à la sexualité féminine. Et, pour se faire, elle a interrogé des amies, sa famille, des collègues. ENTRAILLES, sa deuxième pièce, s’inscrit dores et déjà dans un processus de récoltes de paroles. Dans cette logique, il est important que la compagnie puisse porter des projets avec les habitant.e.s et en lien avec le territoire. C’est le sens du premier travail de résidence réalisé avec le soutien et la mobilisation de l’Espace Malraux, Scène Nationale de la Savoie pour ENTRAILLES, son deuxième projet, et, c’est en implantant sa compagnie artistique sur ce même territoire que Pauline Ribat souhaite continuer ce parcours et profiter de ces premiers acquis. Sur la saison 2016/2017, et en étroite relation avec l’écriture d’ENTRAILLES, Pauline Ribat a rencontré un grand nombre d’acteurs et d’habitants de l’agglomération, collégiens, lycéens, associations partenaires, et professionnels du spectacle vivant. Aujourd’hui la création d’une compagnie artistique sur le département de la Savoie est une suite logique de cette première expérience.