Nicolas Barry

Le rêve de voler
Du 27 mars au 8 avril 2023

Nicolas Barry est accueilli en résidence aux SUBS pour son projet Le Rêve de voler.

Nicolas Barry est accompagné par les SUBS à travers le programme Pépites.

Pour commencer, il s’agit d’un duo. Je veux dire plutôt, d’un dialogue. Enfin non : c’est un échange. Un échange de bons intérêts. Une sorte de troc.
Depuis trois ans, et notre rencontre dans le cadre d’un post-diplôme rapprochant l’ENSATT et le CNMSD de Lyon, je fais de la danse avec Sophie Billon. Après les Obsèques du Grand Paon, nous sommes en train de créer une nouvelle pièce Grand Crié, avec deux autres danseur.se.s, un musicien et une autrice. La fréquentation régulière des corps dansants, des studios du CND et d’ailleurs, après avoir été pour moi l’opportunité du développement fort inattendu d’une pratique de chorégraphe, a été aussi à l’origine de la révélation d’une sorte de faiblesse : je ne sais pas danser.

Sophie Billon, elle, à l’inverse, sait danser. Elle a de la chance. Elle fait des choses incroyables. Evidemment, c’est admirable d’avoir une telle maitrise de son propre corps. On n’imagine pas que cela puisse aussi, un tel corps, aussi bien sculpté, aussi bien entrainé, être l’endroit d’une faiblesse. Pourtant si. Le corps de Sophie, lorsqu’il est vu par certain.e.s spectateur.ice.s, est une curiosité. Car Sophie. A une musculature particulièrement développée, qui ne correspond pas à la norme attendue de la féminité. Une fois, un étudiant du CNSMD a regardé la cuisse de Sophie, et sans exagération, l’a décrite comme l’aurait fait un membre du comité local d’un concours régional agricole.
Il y a quelques année, un prof de théâtre, quand je suis entré sur scène pour donner la réplique à une camarade qui passait un extrait d’une pièce de Brecht, a dit à cette dernière « Vous allez franchement demander à ce poireau de jouer votre aviateur ? »

Formé comme comédien à Paris, Nicolas Barry commence à écrire et à pratiquer la mise en scène, avant d’être accepté à l’Ensatt dans le profil Écrivains dramatiques, dont il sort en 2018. Dans la foulée, il travaille également comme chorégraphe à Lyon grâce à une bourse de recherche-création. Aujourd’hui, il donne des ateliers d’écriture et des cours de théâtre, et élabore une sorte d’écriture scénique qui fait le lien entre son goût pour le texte dramatique, la danse, la performance et les arts plastiques.