La compagnie du Zerep

Du 13 au 17 octobre 2018
Résidence / Coproduction

La compagnie du Zerep est accueillie en résidence aux Subsistances pour leur création Purge, baby, purge, qui sera présentée du 18 au 20 octobre 2018 aux Subsistances.

Le projet

Un père, fabricant de pots de chambre en porcelaine, cherche à faire fructifier sa petite entreprise. Sa femme se promène en négligé dans toute la maison son seau à la main — seau qui renferme ses humeurs de nuit à peine refroidies. Avec une perfidie exaspérante qui jamais ne fléchit, elle s’en prend sporadiquement à son mari ; le moindre prétexte lui donne l’occasion de faire la démonstration de son indiscutable raison. Mais la cause de ses emportements finit par remonter à la surface. L’angoisse est précise : le gosse a beau pousser tant qu’il peut, il garde tout. Rien ne sort. Donc, sa Mater Dolorosa est en pleine crise : elle a le blues de la constipation.

Parcours

Sophie Perez fonde la Compagnie du Zerep en 1998. Elle se lance dans la mise en scène de spectacles où se chevauchent les styles, les genres entre danse, performance.
Les distributions successives rassemblent précisément des comédiens pleins de savoir-faire et de particularités, aux trajectoires éclatées et aux cursus improbables.
Aujourd’hui, le Zerep s’articule autour d’un cercle d’habitués permanents. D’une part, les comédiens Sophie Lenoir et Stéphane Roger, rejoints selon les projets par Gilles Gaston-Dreyfus, Françoise Klein, et Marlène Saldana.
D’autre part, des collaborateurs divers, Fabrice Combier (création lumière), Daniel Mestanza (réalisation d’objets), Corine Petitpierre (costumes).
Et aussi Xavier Boussiron, qui au début engagé en tant que musicien, co-signe avec Sophie Perez les pièces depuis la création de Le coup du cric andalou (2003).

cieduzerep.blogspot.com