Femmes de Crobatie

Du 18 au 23 novembre 2019
Résidence

Portées par la Collective, les Femmes de Crobatie sont accueillies en résidence aux Subs pour le projet Mouve (titre provisoire).

Le projet

Intentions 

L’acrobate au sol, la contorsionniste, l’équilibriste, la danseuse, ce langage qui les plie en deux, en quatre, les fait courir, et bien voilà…
Des variations, une fouille systématique, un langage dont on dessinerait les mots avec des bras, des jambes, des femmes entières, une manière d’être en mouvement.
Pourquoi pas un mouvement ?

Démarche

Travailler ensemble sur tant de projets (dont les laboratoires de recherche des Femmes de Crobatie est la pierre angulaire), et depuis des années, nous donne aujourd’hui envie de revenir à l’essentiel de notre travail. Ce.s mouvement.s qui nous habitent, la tentation de faire corps avec un lâcher prise nourri de technicité. En faisant le tour et des détours dans nos paysages, nous concluons que cette manière de bouger, qui nous rapproche, contient tout. Voilà le point de départ.
Ces corps parlent d’eux mêmes, ils sont bavards, politisés, détournés, espérants, inspirants, pour peu qu’on leur laisse le champs libre.
Et cela dépasse souvent nos concepts, nos citations.

L'équipe artistique

Créée en 2015, la Collective est née d’une nécessité : rassembler des femmes acrobates au sol, pour partager une technique de cirque mal connue, l’acrodanse. Dorothée Dall’Agnola, Cécile Fradet, Julie Tavert et Anna Von Grünigen décident de se mettre côte-à-côte pour partager leurs sensibilités et leurs manières d’approcher le mouvement.
La Collective est forte de l’expérience de ses porteuses de projet et interprètes (Cie Jorge et Bérénice, Cie 111, Cie Käfig…). Le premier spectacle, Douze Manières ou d’une autre, sort en 2018. La compagnie s’y entoure d’Anna Von Grünigen, de Marine Bachelot, de Pea Punch et de Virginie Raba.
La Collective souhaite proposer un cirque généreux, sensible et accessible au plus grand nombre, tout en questionnant l’écriture du cirque contemporain et de ses possibles. Elle porte aussi un grand intérêt à la place de la culture dans le milieu rural et souhaite, autant que possible, inscrire ses tournées dans un logique humaniste.

Femmes de Crobatie est un volet de la Collective, qui insuffle une dynamique collaborative avec une vingtaine de femmes acrobates depuis septembre 2017. Il a reçu, pour sa mise en place, les soutiens du dispositif transfrontalier « Mar a Mar » et de la Drac Occitanie.
Le succès humain du projet démontre la nécessité de sa vocation (rassembler des femmes acrobates, fédérer un réseau d’artistes et soutenir la recherche artistique dans l’acrodanse). Dans le contexte actuel, pérenniser cette démarche importe pour toutes au sein de la Collective et au delà, afin de nourrir, non seulement ses créations, mais tout un paysage de cirque actuel.
La Deuxième création de la Collective sera menée dès 2019 par des Femmes de Crobatie, nourries par l’envie de voir aboutir leur recherche acro-chorégraphique à la scène.