Les résidences artistiques

Des résidences sur mesure

Les SUBS soutiennent la création contemporaine en accueillant une cinquantaine d’équipes artistiques en résidence chaque saison. Théâtre, danse, musique, cirque, arts visuels et numériques… toute la diversité de la scène contemporaine a sa place aux SUBS, surtout les aventures esthétiques qui bousculent nos habitudes de spectateurs.

Exit les frontières entre arts visuels et spectacle vivant, scène et salle, intérieur et extérieur, savant et populaire, ici et ailleurs. Ouvertes sur la ville et sur le monde, les SUBS accueillent en résidence à la fois de jeunes talents régionaux et des artistes internationaux.

Les SUBS accueillent aussi bien des artistes qui débutent dans leur parcours professionnel que des artistes plus confirmé·es, des artistes indépendant·es et des équipes constituées, des artistes du territoire et des artistes internationaux·ales.

Les modalités d’accueil en résidence sont volontairement variables pour s’adapter aux besoins des artistes, à la nature de leur projet et à leur niveau d’aboutissement.

Les différents programmes de résidence sont ouverts aux artistes qui se consacrent à un projet de création en cours de production ou à un projet de recherche et d’expérimentation sans finalité de production immédiate.

Les appels à projets

Chaque saison, les SUBS lancent un appel à résidences artistiques ouvert à l’ensemble des artistes professionnel·les locaux, nationaux et internationaux.

Notre appel à résidences artistiques pour la saison 2023/2024 sera ouvert du 25 octobre au 30 novembre 2022 (minuit).

formulaire d'inscription

L’appel à projet GEYSER artistiques pour la saison 2022/2023 est terminé !

En 2019, les SUBS et Le Grütli ont créé GEYSER, appel à projets croisé pour faire jaillir de nouvelles formes artistiques !

Dans un contexte où le spectacle n’a jamais été aussi peu vivant, le Grütli et les SUBS se sont associés à nouveau pour lancer la 2e édition de leur appel à projets croisé : GEYSER. Avec un même ambition : faire surgir des formes artistiques inattendues et favoriser l’irruption de talents à la croisée des langages et des disciplines. L’enjeu est de soutenir des aventures esthétiques qui sortent résolument du cadre (de scène, de la norme, du bon goût…) pour mieux rendre compte de la complexité du monde et de ses représentations. Place aux démarches qui défient les conventions scéniques, créent de l’imprévisibilité, empoignent les questions de société, bravent les hiérarchies et œuvrent à l’émancipation des spectateurs !

GEYSER accompagne deux artistes / équipes artistiques : l’un.e établi.e en région Auvergne-Rhône Alpes et l’autre établi.e en Suisse Romande. Chacun.e bénéficie d’un accueil en résidence aux SUBS et au Grütli, d’un mentorat artistique avec Fanny de Chaillé et d’un soutien financier.

Voici les lauréats de cette année :

> La Compagnie Ürf  (Sarah Bucher et Victor Poltier) avec le projet Meilleurs vœux !

> Chloé Serre avec son projet FAIR(e)PLAY 

Les projets sélectionnés seront présentés au Grütli et aux SUBS au cours de la saison 22/23.

Programme spécifique d’accompagnement à la professionnalisation des jeunes créatrices et créateurs pluridisciplinaires de la région Auvergne Rhône Alpes

En 2021, Les SUBS s’associent à Hellerau – European Centre for the Arts pour un programme croisé de résidence, avec le soutien conjoint du Goethe Institut et de l’Institut Français d’Allemagne.

Ce programme vise à favoriser des échanges d’artistes et des croisements sur la recherche en arts vivants, notamment pour creuser des réflexions de recherche artistique et questions sociétales (environnement, création et patrimoine, féminisme, etc…).

Lauréats du programme 2021: Khaled Alwarea, Hélène Iratchet, Agata Siniarska, René Alejandro Huari Mateus

Dans un contexte de crise aigüe qui frappe de plein fouet la scène culturelle libanaise, l’Institut français, l’Association des Centres culturels de rencontre et l’Institut français du Liban se sont associés pour inviter 100 artistes libanais en résidence en France, au travers d’un programme d’urgence « NAFAS », co-financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le ministère de la Culture.

Les résidences « NAFAS » (de l’arabe نفس, « souffle ») représentent une respiration pour les artistes libanais afin qu’ils puissent maintenir une activité de création dans le cadre d’échanges culturels avec la France. Ce programme vise à soutenir les artistes, créateurs et professionnels de la culture libanais pour des résidences sur l’ensemble du territoire français métropolitain, pendant une durée définie. Il a pour objectif de les accompagner dans le développement d’un projet de recherche et de création, dans tous les secteurs de la création contemporaine.

Les SUBS sont un lieu poreux aux enjeux qui traversent la société.

Conscients que la venue dans le lieu culturel n’est pas forcément une habitude partagée par tous, les SUBS tâchent de dupliquer le mantra qui caractérise sa programmation dans les projets qu’elles mènent avec les publics : penser une relation à l’art hors cadre et sans étiquette, dans des formats atypiques, partout, favorisant ainsi la notion d’expérience émancipatrice.

Pour cela les SUBS s’appuient sur leurs fondamentaux, celui d’être un lieu de résidence, de création. Leur cœur de métier consiste à accueillir des artistes alors que ces derniers sont encore « plastiques », en cours de réflexion, dans des phases de travail invitant aux égarements et aux rencontres, à l’heure où ils étayent ce qui seront leurs futurs spectacles/performances/installations/concerts ….

Institutionnellement, les SUBS posent par ce programme de résidences hors les murs, dans des structures sociales, le souhait d’encourager les artistes à créer « en dehors de la boite noire », tant dans le format de représentation final que dans le chemin qui aura amené à sa finalisation.