Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Bi Bilans et perspectives

Bilans et perspectives

bilan

La médiation culturelle en chiffres :

7 387 personnes ont participé aux actions culturelles organisées aux Subsistances pendant la saison 2014-2015 :

> 3 384 personnes pour les actions tout public
> 4 003 personnes pour les actions culturelles pour les groupes

Observations sur la saison 2014-2015

Les actions culturelles proposées au plus large public tout au long de la saison culturelle 2014-2015, ainsi que la politiques d’éducation artistique et d’action culturelle ont permis d’affirmer de nouveau l’engagement des Subsistances et leur identification par public comme lieu de rencontres et d’échanges entre populations et acteurs de la scène d’aujourd’hui, comme espace de confrontation de points de vue, à partir de ceux proposés par les artistes et comme lieu d’initiation aux formes nouvelles et langages les plus singuliers du spectacle vivant.

Une densification du programme d’actions culturelles destinées au tout public, pour mieux faire la médiation du projet.

Afin que Les Subsistances soient identifiées par les publics comme un lieu au sein duquel les artistes travaillent au quotidien, nous avons développé et multiplié en 2014-2015 les rencontres avec des artistes au travail, pendant leur temps de résidence. Un nouveau volet d’ateliers liés aux techniques du spectacle vivant a notamment été créé et remporte un franc succès.

L’alchimie de la rencontre entre l’éducation artistique et l’action culturelle au cœur de projets culturels communs, au quotidien.

Dans le cadre des projets construits avec des structures éducatives et sociales, Les Subsistances imaginent des dispositifs de médiation qui puissent inviter ces publics issus de géographies territoriales et sociales très diverses à se rencontrer. Les répétitions publiques ainsi que les temps d’échange et de rencontre avec les compagnies sont, dans la mesure du possible, l’occasion de promouvoir la rencontre de ces publics qui n’auraient pas été amenés à se croiser sans le prétexte de ces projets culturels.

La mixité des publics : fondement des projets culturels spécifiques développés sur la saison culturelle.

Au-delà de l’engagement quotidien des Subsistances à promouvoir les rencontres des publics les plus mixtes, c’est au cœur même de projets culturels dédiés que l’on retrouve ce même fondement. Les Cours de langues-minute et la Foire aux Savoirs en sont probablement les exemples les plus parlants. Le projet hors les murs La Traversée du Chaos témoigne de l’engagement des Subsistances à aller directement à la rencontre de territoires, où nous faisons intervenir des artistes en création. En effet, le projet hors les murs porté chaque année par Les Subsistances, invite les structures qui accueillent la petite forme en tournée sur leur territoire, à collaborer en étoile avec d’autres partenaires du champ social ou éducatif, en vue de donner une consistance au projet à l’échelle locale, de façon à ce que le spectacle puisse servir les enjeux et attentes de chacun des acteurs de cette aventure culturelle.

L’affirmation d’une diversité des publics en chiffres.

Outre la visible augmentation du nombre de personnes ayant pris part aux différents projets sur la saison 2014-2015, on notera le déploiement d’actions culturelles mixtes, mêlant personnes du tout public, scolaires et publics du champ social, projets en partage dont la proportion a considérablement augmenté depuis la saison dernière.

En 2013-2014

 6 472 personnes participent aux différentes actions culturelles :

> 1 005 aux actions culturelles mixtes convoquant à la fois publics captifs et publics individuels
> 5 476 aux projets spécifiques au titre de l’action culturelle et de l’éducation artistique exclusivement

En 2014-2015

7 387 personnes participent aux différentes actions culturelles :

> 3 384 aux actions culturelles mixtes convoquant à la fois publics captifs et publics individuels
> 4 003 aux projets spécifiques au titre de l’action culturelle et de l’éducation artistique exclusivement