Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Pr Programmation

Carolyn Carlson

In the night / Immersion / Mandala

Lundi 30 janvier 2017 à 19h

Danse

Présentation

In the night

Durée 7 min

In the night treading our inner darkness a thousand mirrors of illumination
An open door into the mysteries of reflection.

Dans la nuit mille miroirs lumineux foulent nos ténèbres intérieures
Une porte ouverte sur les mystères de la réflexion.
Poème écrit par Carolyn Carlson

« Synchronicity » est un mot inventé par le psychanalyste Carl Jung. Il n’est ici pas question de synchronisme, mais de rencontres, d’évènements marquants qui font sens dans la vie de chacun. Le solo In the night a été créé en 2012 pour le spectacle Synchronicity.

Immersion

Durée 18 min

« Water lady » éternelle, Carolyn Carlson incarne le geste pur et unique comme une émanation du mouvement aquatique dans sa métamorphose infinie. Aux sons des vagues, la chorégraphe s’immerge dans sa fluidité, sa présence intense aux profondeurs insondables. En prélude à la pièce eau entièrement dédiée à son thème de prédilection, elle offre au public la vision fascinante d’une danse mue par la force vitale de l’élément naturel.

Mandala

Durée 22 min

Un cœur qui bat, qui propulse la vie dans un corps qui à son tour ondule, virevolte. Mandala fascine le spectateur par son rythme hypnotique, accompagné avec justesse par la musique puissante de Michael Gordon. Au cercle de « l’ensō », qui symbolise à la fois l’univers et le geste artistique parfait, peut également s’ajouter la référence aux agroglyphes, ces motifs circulaires apparus dans les champs de céréales. Manifestations géométriques aux origines mystérieuses, ils apparaissent comme autant de messages émis par une force de l’esprit, peut-être venue d’ailleurs, et semblent vouloir nous rappeler la part d’inconnu qui subsiste tout autour de nous.
Sara Orselli donne corps à ce solo qui représente l’aboutissement de la complicité nouée depuis plus d’une décennie avec Carolyn Carlson.

Distribution

In the night

Chorégraphie : Carolyn Carlson
Interprétation : Chinatsu Kosakatani
Musique : Laurie Anderson – My right eye
Lumière : Guillaume Bonneau
Création sonore : Nicolas de Zorzi

Production déléguée : Carolyn Carlson Company
Coproduction originale : Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas-de-Calais, Le Colisée – Théâtre de Roubaix

Immersion

Chorégraphie et interprétation : Carolyn Carlson
Musique originale : Nicolas de Zorzi
Lumière : Guillaume Bonneau

Production déléguée : Carolyn Carlson Company
Production originale : Centre chorégraphique national Roubaix Nord-Pas de Calais
En collaboration avec : le Théâtre National de Chaillot

Mandala

Chorégraphie : Carolyn Carlson
Interprétation : Sara Orselli
Musique : Michael Gordon Weather parts 3 & 1
Costume : Chrystel Zingiro
Lumière : Freddy Bonneau

Production déléguée : Carolyn Carlson Company
Production originale : Centre chorégraphique national Roubaix Nord-Pas de Calais
En collaboration avec : l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson


carolyn-carlson.com

Direction des productions et du développement – Diffusion : Claire de Zorzi
Administration de tournées : Marie Greulich
Coordinatrice production et communication : Siham Lahkim
Régisseurs techniques en tournée : Guillaume Bonneau, Jean-Caude Dage et Pascal Bricard.

Parcours

Née en Californie, Carolyn Carlson se définit avant tout comme une nomade. De la baie de San Francisco à l’Université d’Utah, de la compagnie d’Alwin Nikolais à New York à celle d’Anne Béranger en France, de l’Opéra de Paris au Teatrodanza La Fenice à Venise, du Théâtre de la Ville au Helsinki City Theater, du Ballet Cullberg à la Cartoucherie de Paris, de la Biennale de Venise à Roubaix, Carolyn Carlson est une infatigable voyageuse, toujours en quête de développer et faire partager son univers poétique.
Héritière des conceptions du mouvement, de la composition et de la pédagogie d’Alwin Nikolais, elle est arrivée en France en 1971. Elle a signé l’année suivante, avec Rituel pour un rêve mort, un manifeste poétique qui définit une approche de son travail qu’elle n’a pas démenti depuis : une danse assurément tournée vers la philosophie et la spiritualité. Au terme « chorégraphie », Carolyn Carlson préfère celui de « poésie visuelle » pour désigner son travail. Donner naissance à des œuvres témoins de sa pensée poétique, et à une forme d’art complet au sein de laquelle le mouvement occupe une place privilégiée. Depuis quatre décennies, son influence et son succès sont considérables dans de nombreux pays européens. Elle a joué un rôle clef dans l’éclosion des danses contemporaines françaises et italiennes avec le GRTOP à l’Opéra de Paris et le Teatrodanza à La Fenice. Carolyn Carlson a créé plus d’une centaine de pièces, dont un grand nombre constituent des pages majeures de l’histoire de la danse, de Density 21,5 à The Year of the horse, de Blue Lady à Steppe, de Maa à Signes, de Writings on water à Inanna. En 2006, son œuvre a été couronnée par le premier Lion d’Or jamais attribué à un chorégraphe par la Biennale de Venise. En 1999, Carolyn Carlson fonde l’Atelier de Paris sur le site de la Cartoucherie. De 2004 à 2013, elle dirige le Centre chorégraphique national de Roubaix Nord-Pas de Calais. En janvier 2014, Carolyn installe sa compagnie, la Carolyn Carlson Company, à Paris. En résidence au Théâtre National de Chaillot jusqu’en 2016, elle produit et diffuse ses spectacles à travers le monde.

Chinatsu Kosakatani se forme au Yamamouchi Ballet School de Osaka puis au Stedelijk Institut voor Ballet d’Anvers. Elle est ensuite engagée au Oldenburgisches Staatstheater (Allemagne), puis au sein de la compagnie Danza prospettiva di Vittorio Biagi à Rome. Lorsqu’elle rejoint le Ballet du Nord en 1998, elle danse les chorégraphies de Maryse Delente, Jean-Claude Gallotta, Itzik Galili, Ohad Naharin, Jean Guizerix, Rui Horta et Michel Kelemenis. Sous la direction de Carolyn Carlson, elle danse Inanna, Down by the river, Full Moon, Water Born, Li, Hidden, Eau, Present memory, Mundus Imaginalis, we were horses, Synchronicity, Seeds et Wind Woman. En 2010, elle crée sa première pièce Ahimsa et, en 2011, le CCN de Roubaix lui confie la création d’une chorégraphie dans le cadre du projet de territoire dansewindows Jazz. Elle est présente dans le programme de soutien aux jeunes talents, Red Brick #B avec, notamment sa troisième chorégraphie Something like. En 2013, elle danse pour Caterina Sagna dans Bal en Chine, et en 2014 elle fait une reprise de rôle dans la pièce Révolution d’Olivier Dubois, nouveau directeur du CCN de Roubaix.

Sara Orselli débute sa formation de danseuse à la Dance Gallery à Perugia sous la direction de Valentina Romito et Rita Petrone, puis suit une formation de danse entre 1999 et 2002 à la Isola Danza, l’académie de la Biennale de Venise dirigée alors par Carolyn Carlson. Elle danse notamment dans les pièces Parabola, 1999, Light Bringers, 2000, J. Beuys SonG, 2001. En 2003, elle s’installe à Paris et devient l’interprète fétiche de Juha Marsalo : on la retrouve dans Prologue d’une Scène d’amour, Perle et Parfum. En parallèle, elle assiste Carolyn Carlson pour Wash the Flowers à Luzern en 2005, et pour sa première pièce jeune public, Les Rêves de Karabine Klaxon. Plus récemment, pour Woman in a room (2013), interprétée par la danseuse étoile Diana Vishneva, Pneuma (2014), pièce créée pour le Ballet de l’Opéra de Bordeaux (2014) et Seeds en 2016. Sara Orselli danse régulièrement dans les créations de Carolyn Carlson : Inanna, Water born, eau, Present Memory, Mundus Imaginalis, we were horses, Synchronicity et Now. En juin 2010, Carolyn Carlson crée pour elle le solo Mandala, dans lequel toute sa virtuosité s’exprime.

Vidéos

Partager

Tarifs

10 € / 12 € / 14 €

Spectacle complet.
N’hésitez pas à venir en dernière minute tenter votre chance, 1h avant la représentation. Certaines places peuvent être libérées.

Dates & horaires

lun 30 janvier 2017 / 19:00

À voir aussi

Grand témoin : Carolyn Carlson
Rencontre animée par Ariane Bavelier
Lundi 30 janvier 2017 à 20h30
En savoir +

À noter

Carolyn Carlson signera ses ouvrages à l’issue de la rencontre Grand témoin : Brins d’herbe, De l’intime à l’universel

La librairie Musicalame sera présente avec une sélection d’ouvrage avant la représentation et après la rencontre.

Dans le cadre du festival

le-moi-de-la-danse-17