Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Archives - Saison 2012 - 2013

Roméo & Juliette

Rictus  / David Bobee

Du 13 au 22 septembre 2012

Création  Théâtre

romeo&juliette_c_romain_etienne8

Présentation

Du corps, des images et du texte : le travail de David Bobee et de Rictus est un mélange fort, inscrit à la convergence de multiples disciplines. Cette version de Roméo et Juliette est évidemment une pièce de théâtre, une pièce de danse et de cirque. Comme il l’avait fait pour Hamlet en 2010 aux Subsistances, David Bobee fait de Roméo et Juliette, héros immémoriaux, de tragiques amoureux des temps modernes. Dans cette atmosphère contemporaine, l’âpreté des affrontements entre bandes rivales se teinte de couleurs orientales. Portée par une nouvelle traduction, inscrite dans les corps, la tragédie se renoue implacable, une fois encore. Le spectacle de David Bobee est produit en collaboration avec la Biennale de la danse dans l’idée de créer un pôle d’expérimentation interdisciplinaire au coeur même de la Biennale.

Roméo et Juliette, est le grand mythe romantique, l’amour tragique sur fond d’intolérance, la malédiction éternelle. Shakespeare l’a écrit pour les faubourgs de Vérone, Bobee le met en scène dans des contrées aux couleurs cuivrées, sous les lumières orange d’espaces urbains devenus territoires de guérilla. Shakespeare a raconté le mariage forcé, la violence et la haine de bandes rivales, le poids de la tradition et des familles, Pascal et Antoine Collin qui ont traduit et adapté le texte nous les font entendre dans un langage pas si éloigné du nôtre. L’histoire de cette passion, David Bobee l’inscrit dans les corps, il convoque danseurs et acrobates pour raconter affrontements, amitié et lutte. Une histoire d’aujourd’hui, d’hier et sans doute, hélas, de demain dans un langage scénique énergique, électrique, hautement sensible.

Distribution

Mise en scène, adaptation, scénographie : David Bobee
Nouvelle traduction : Pascal Collin & Antoine Collin.
Interprètes : Mehdi Dehbi (Roméo), Sara Llorca (Juliette), Véronique Stas (Nourrice), Hala Omran (Lady Capulet), Jean Boissery (Capulet), Pierre Cartonnet (Tybalt), Pierre Bolo (Mercutio), Marc Agbedjidji (Benvolio), Alain d’Haeyer (Frère Laurent), Radouan Leflahi (Paris), Edward Aleman (Gregory), Wilmer Marquez (Samson), Serge Gaborieau (Montaigu), Thierry Mettetal (le Prince).
Collaboration artistique et création lumière : Stéphane Babi Aubert. Assisté de : Fanny Perreau.
Création musique : Jean-Noël Françoise en collaboration avec Arnaud Léger et Grégory Adoir
Création des musiques live : Alain d’Haeyer
Création vidéo : José Gherrak
Création costumes : Marie Meyer. Assistée de : Emilie Piat et Elsa Bourdin.
Scénographie et construction des décors : Salem Ben Belkacem – Ateliers Akelnom
Assistanat à la mise en scène, logistique : Sophie Colleu
Collaboration à la chorégraphie : Pierre Bolo
Direction technique : Thomas Turpin
Régie générale : Pierre André Goursolas
Direction de production, administration : Philippe Chamaux
Chargés de production, pour les Indépendances : Garance Crouillère, Sylvain Cochard, Mathieu Hillereau
Diffusion : Florence Bourgeon
Stagiaires mise en scène : Camille Perrot, Mikaël Bernard, Ludovic Chazaud
Merci à Bruno Krief.
Production : Rictus

Coproduction : Les Subsistances / Biennale de la danse de Lyon / L’Hippodrome, scène nationale de Douai / Festival Automne en Normandie / CNCDC Châteauvallon / Scène nationale 61, Alençon / Théâtre de Charleville-Mézières. Avec le soutien du Théâtre de Caen. Rictus est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC de Basse-Normandie, elle est soutenue par le Conseil régional de Basse-Normandie, le Conseil général du Calvados (oDACC) et la ville de Caen. David Bobee et Rictus sont artistes associés à l’Hippodrome, scène nationale de Douai et au Théâtre national de Chaillot.

Autour du spectacle

Rencontre avec la LICRA : sam 15 septembre à 19h.

Workshop Brunch : sam 15 septembre à 10h30. 3 workshops et 4 artistes : 1 atelier théâtre avec David Bobee, 1 atelier danse avec Pierre Bolo et 1 atelier cirque avec Wilmer Marquez & Edward Aleman. 15€ / 10€ (carte Subs).
Réservation au 04 78 39 10 02 contact@les-subs.com

En savoir +

La traduction
“Il y a une destinée particulière de Roméo et Juliette : ils font partie de ces quelques élus, parmi les personnages de fiction, dont la postérité ne dépend plus guère de celle de leur créateur. Ni même du théâtre : à l’état de mythes, “d’étoiles filantes”, comme dit le prologue de la pièce, ils illuminent, au ciel des idées – et plus qu’aucun autre couple historique ou légendaire, qu’aucune romance – celle de l’amour. Tout simplement. Absolu. Et c’est pourtant leur inscription dans la chair, dans le langage d’une époque, qui a rendu possibles ce détachement et cette éternité. En témoignent certaines adaptations dites modernes, à la scène ou à l’écran, qui n’ont pu se résoudre à sacrifier la langue de Shakespeare à la mythologie… Car les amants de Vérone ne sont pas que l’image d’une passion, ils expriment aussi la raison d’une nouvelle civilisation, celle issue d’un long processus, de la courtoisie à la renaissance, où l’archaïsme vendettal est bafoué par la sublimation de l’aimé(e), où la loi des pères est, de facto, renvoyée à la barbarie. La pièce de Shakespeare est ainsi une sorte de creuset bouillonnant de paroles et de corps, chauffés à blanc, où la guerre n’est pas seulement celle entre les Capulet et les Montaigu, mais entre le discours normé de l’arbitraire et la révolution poétique des sentiments. À travers le langage des amants, jusque dans son maniérisme, le désir fou de l’individu ne peut désormais se formuler sans le respect indiscutable dû au désir de l’autre. Je sais déjà que la scénographie voulue par David dira cette fournaise, cette volonté du dramaturge de voir s’affronter, dans le clos d’une société de superbe architecture et d’idéologie sclérosée, le fanatisme de la mort et la liberté du désir. Et recommence alors pour la traduction, après Hamlet, le même défi : faire resurgir l’actualité, non pas de Roméo et Juliette au XVIe siècle à Vérone, mais de la brûlante contradiction entre leur existence et l’ordre du monde”.
Pascal Collin.

Médias

Partager

Tarifs

15 € / 12 € (réduit+) / 7.5€ (réduit ++, carte subs)

Dates & horaires

jeu 13 septembre 2012 / 20:45

ven 14 septembre 2012 / 20:45

sam 15 septembre 2012 / 20:45

dim 16 septembre 2012 / 20:45

lun 17 septembre 2012 / 20:45

mar 18 septembre 2012 / 20:45

sam 22 septembre 2012 / 20:45

Téléchargement

Dossier de presse Roméo & Juliette

Feuille de salle Roméo & Juliette

Dans le cadre de