Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Archives - Saison 2014 - 2015

David Bobée

Paris d’après Mélo de Frédéric Ciriez

Du 09 au 13 juin 2015

Création  Danse / Théâtre

david-bobee-c-Bertereau-Agence-Mona-une

Présentation

Adapté du roman de Frédéric Ciriez intitulé Mélo, David Bobée s’empare pour sa nouvelle création, de la seconde partie du récit.

Entouré de gadgets du Paris des cars de touriste, dans un appartement flétri d’un éboueur/sapeur, on prend part à la petite vie d’un congolais à Paris. Le jour, il conduit un camion poubelle dans le dédale des rues qui entourent Strasbourg-Saint-Denis ; la nuit, c’est dans une Rolls Royce de location, qu’il part parader, vêtu d’un « blazer en croco vert électrique », d’un pantalon jaune et d’une « cravate courte en lézard argenté ». Il est au centre de ce récit, un héros malgré lui, qui nous plonge dans l’univers des Sapeurs congolais, dont le parcours forme avec le recul nécessaire un tableau inédit du grand Paris, forcément contemporain.

C’est dans une langue incarnée, généreuse et imagée que Frédéric Ciriez nous invite à rencontrer ce nouveau poète de la rue. Témoin de l’intra-ordinaire, des invisibles qui hantent notre réalité, des conquérants d’une société qui construit des cloisons de verres et des vies parallèles.

« Je creuse mes joues avec le cigare en bouche, fais rouler mes épaules et les yeux des spectateurs. Je garde mon self-control, essaie de n’avoir l’air ni trop arrogant ni trop sévère. Je veux paraître ferme mais sympathique, beau mais accessible, intouchable mais humain, noir mais congolais. »

Distribution

D’après le roman Mélo de Frédéric Ciriez (éditions Verticales, 2013)
Sur une proposition de : Guy Walter et Cathy Bouvard
Mise en scène : David Bobée
Assistant à la mise en Scène : Angelo Jossec
Avec :
Marc Agbedjidji, Angelo Jossec, Marius Moguiba
Création vidéo : José Gherrak et Wojtek Doroszuk
Création son : Jean-Noël Françoise, Alain Lequesne
Création lumière : Stéphane Babi Aubert
Création costumes : Pascale Barré
Régisseur général : Thomas Turpin
Production : Centre Dramatique National de Haute-Normandie, Philippe Chamaux
Coproduction : Les Subsistances – Lyon

Le CDN de Haute-Normandie est un EPCC subventionné par le Ministère de la Culture / Drac de Haute-Normandie, le Conseil régional de Haute-Normandie, le Conseil général de la Seine-Maritime, la Ville de Rouen, la Ville de Petit-Quevilly et la Ville de Mont-Saint-Aignan.

Pour cette création David Bobée est accueilli en résidence aux Subsistances en mai et en juin 2015.

Note d’intention

De Paris à l’Afrique
Le Paris de Parfait le congolais est de ceux qui dévoilent le palpitant théâtre d’un quartier populaire ordinaire. Des épis de maïs qui grillent sur un brasero sauvage, tenu par un indien en chemise à fleurs. Des vagues de femmes aux “ongles bleus”, rabattues dans les salons « pour beautés noires, mâtes et métissées”, par “des dizaines de bons à rien habillés comme des stars de RnB au chômage”. Des paradeurs glosant, entre deux défilés-concours, sur l’art de la sapologie. Un briquet vendu par une jeune chinoise à rollers, projetant l’image d’une fantasmatique prostituée russe…

Du dedans au dehors
Cette girlfriend fictive comprise, les images – réelles et fantasmées – du Paris de Parfait entrent par la fenêtre dans la mise en scène pensée par David Bobée. Prenant pour décor l’appartement flétri de l’éboueur / sapeur, il transforme murs et baies vitrées en supports de projections multiples, où se déploient les paysages qui peuplent un univers intérieur. Dans ce lieu de l’intime qui se métamorphose au gré des images qu’il invoque, Parfait dévoile une façon d’être au monde, révélatrice des us et coutumes d’une collectivité plus vaste. Aux pressions quotidiennes qui menacent de raboter son existence, Parfait oppose la puissance tragi-comique d’un foisonnant imaginaire. Et convoque depuis l’antichambre de ses activités sapologiques un ballet de présences interlopes incarnées par deux comédiens-danseurs, confrères et sœurs sapeurs, passants plus ou moins hostiles, « mafieux » de la poubelle parisienne ou vendeurs de Tours Eiffel de pacotille…

Des sphères périphériques au centre du plateau
Fidèle à l’idée que la beauté ne se trouve pas toujours où on l’attend, David Bobée regarde le monde tourner à partir de ses marges. Et fait théâtre de tout et avec tous, remettant au centre du jeu ceux qui se trouvent plus souvent qu’à leur tour cantonnés à des sphères périphériques. Des acteurs de toutes les couleurs, de toutes les cultures, et de tous les accents, qui ressemblent à la France d’aujourd’hui. Des personnages déclassés, qui déjouent avec panache les idées reçues de nos représentations médiatiques. En glissant ses pas dans ceux de Parfait, il va retrouver un peu du Congo qui lui est cher, et faire résonner une de ces voix « issues de l’immigration » dont on entend rarement l’écho, pour observer les splendeurs, travers et mutations d’une société métissée.

Autour du spectacle

Chantier

Jeudi 4 juin à 19h30
Venez assister à une présentation d’une étape de travail suivie d’une rencontre avec David Bobée et l’équipe artistique.

Workshop’brunch

Samedi 13 juin 10h30-14h
Atelier animé par Marc Agbedjidji, comédien dans la pièce Paris de David Bobée. Le workshop est suivi d’un brunch convivial avec les artistes.

Babel

Mercredi 10 juin
Rencontre et discussion avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

Partager

Tarifs

8 € pour tous

Dates & horaires

mar 9 juin 2015 / 19:30

mer 10 juin 2015 / 19:30

jeu 11 juin 2015 / 19:30

ven 12 juin 2015 / 19:30

sam 13 juin 2015 / 19:30

Téléchargement

Feuille de salle