Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Saison 2016 - 2017
Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Ar Artistes Résidents

Mayalen Otondo & Benjamin Lebreton

Du 20 mars au 2 avril 2017

Accueil-studio

Présentation

Mayalen Otondo & Benjamin Lebreton sont accueillis aux Subsistances en Accueil-studio pour le projet Mayday.

Le projet Mayday arrive à l’aube d’un processus de recherche et de création de langage aux confluents de la danse, du théâtre et de la scénographie. Mettre en scène un être pris dans un dispositif pour lequel il se rend à la fois dépendant et nécessaire est une manière pour Mayalen Otondo d’interroger les modalités et les enjeux de sa présence en scène. Cela soulève une contradiction à son sens fondamentale à générer à la fois force et fragilité, humanité et inhumanité, mouvement de libération et d’enfermement, de dépendance et d’autonomie.

Le projet

On connaît l’appel de détresse « Mayday, Mayday, Mayday » et l’on se souvient de la voix apeurée de celui qui voit la mort approcher et de la voix calme et efficace de celui qui s’informe de la position géographique et des données mécaniques défaillantes. Rencontre du drame et de la technique.

Il y a une figure qui est ces deux voix à la fois, une figure qui rassemble tous les rouages d’une mécanique de la fatalité alliant à l’expression de la douleur la stratégie du mal. C’est Médée.

« Quelle est la part de la fatalité (historique, sociale, individuelle) et quelle est la part de la liberté ? se demande André Gorz dans son Traître. Question impossible : on ne fait pas sa part à l’une ou à l’autre. Il faut les prendre ensemble, dans leur unité vécue… »

S’appuyant sur cette analyse de l’événement et sur les écritures du mythe d’Euripide à Heiner Müller, il s’agira de mettre en scène cette femme prise dans un double mouvement entre ce qui l’enchaîne et lui permet, par là-même, d’exercer sa liberté. Charnelle, stratégique, cruelle et en détresse, elle se voudra pourtant loin de tout lyrisme, concentrée à tisser le lieu de son drame et monter, point après point, comme une ouvrière, l’engrenage de sa propre histoire.

Parcours

Otondo Mayalen
Après avoir été formée à la danse classique et contemporaine en conservatoire à Paris, elle poursuit des études de lettres modernes spécialisées en théâtre et poésie. En 2008, elle intègre la formation «De l’interprète à l’auteur» menée au sein du CCN de Rillieux-la-pape. Elle entame ensuite une collaboration de plusieurs années avec la compagnie Maguy Marin, période de création, de tournées et de transmission autour de Mayb, Umwelt, Salves, Nocturnes, Bit et le duo D’Eden. En 2015-2016, elle enclenche de nouvelles collaborations auprès de Rachid Ouramdane avec la création de Tenir le temps et Bruno Meyssat pour la pièce Kaïros. Elle est assistante à la mise en scène pour la création de Hamlet Machine au Point du Jour avec la compagnie Scènes auprès de Philippe Vincent et David Mambouch. Actuellement, elle poursuit l’ensemble de ces collaborations artistiques et enclenche une démarche personnelle avec un premier projet intitulé Mayday accompagné et soutenu par Ramdam, un centre d’Art, La Katet Compagnie, le CCN2 de Grenoble et les Subsistances.

Lebreton Benjamin
Après un cursus en architecture du paysage à Paris, il poursuit sa formation à Lyon à l’École Nationale des Arts et Techniques du Théâtre en scénographie. Diplômé en 2005, il commence à travailler en France et à l’étranger comme scénographe pour la danse, notamment avec Mourad Merzouki avec qui il poursuit une collaboration depuis près de 11 ans sur chacune de ses créations. Parallèlement, il travaille avec Maguy Marin pour la conception de Singspiel et La Petite Espagne pour le Théâtre de la Commune à Aubervilliers. Pour le théâtre, il conçoit des décors pour Phillipe Awat, Catherine Heargreave, Thomas Poulard, David Mambouch, les Transformateurs, Valérie Marinèse, la compagnie Scènes à Lyon. En Allemagne il réalise la scénographie du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare au StaatTheater de Wiesbaden. En 2015 et 2016, il collabore aux projets de la Katet Compagnie avec David Mambouch en signant la scénographie de Juan au TNP et NUAJ Live Tribute à Ramdam, un centre d’art. Il participe au Projet «Passion(s)» mené par Ramdam, un centre d’Art et joué au festival Montpellier Danse en juin 2016.

Partager

Dates & horaires

Du 20 mars 2017 au 2 avril 2017