Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique - Lyon
Théâtre / Danse /
Cirque / Musique

Les subsistances

Laboratoire international
de création artistique – Lyon

Archives - Saison 2015 - 2016
Ar Artistes Résidents

Hélène Mathon

Cie La langue écarlate

Du 16 au 29 novembre 2015

Théâtre

mathon-web©catherine-briault

Parcours

Hélène Mathon est assistante à la mise en scène de M.Langhoff. Diplômée d’un Master d’études théâtrales (IET Sorbonne Nouvelle) et diplômée de l’INSAS ( Bruxelles) et du Conservatoire Régional d’art dramatique de Montpellier. Elle a fait la formation Le Pavé, éducation populaire et transformation sociale.

Mises en scène : La traversée du chaos ( 2014) : une commande des Subsistances sur des textes de Frédérique Ciriez, Eva Almassy et Claude Arnaud. Gros-câlin de Emile Ajar ( 2014) : Théâtre du Vent des Signes, L’Echangeur, Le rive gauche, Festival Itinéraire Singulier. L’omme vit très bien toute seule de J. Rebotier (2012) : une commande des Subsistances Tournée Rhône-Alpes / La Java ( Paris) / La vie rurale II (Gers) Cent ans dans les champs de H. Mathon et B. Di Marco (2012). Babeltut! d’après Zement de H.Müller( 2011) : Carte blanche de l’Athaneum, Dijon. Est de E.Savitzkaya (2009) : Week_End Ça trace ! aux Subsistances / Le vent se lève (Paris).

Site de la compagnie : la-langue-ecarlate.com

Projet

Sister
Du 26 au 29 novembre dans le cadre du Live du festival Mode d’emploi.

« C’est une histoire de frère et une histoire de sœur. L’histoire de deux enfants blonds du palais lumineux. Ils feront le serment solennel de rester unis. Pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses. Pour défendre et développer les libertés démocratiques. Et pour assurer la paix humaine. Il écrira plus tard des poèmes. Elle criera contre l’adversité. Il deviendra gros, mangeant à toute heure du jour et de la nuit pour se fabriquer une graisse protectrice, une cuirasse de pachyderme, un scaphandre de sauvetage, une tenue de cachalot… » Hélène Mathon a commandé le texte de Sister à Eugène Savitzkaya. À charge pour lui de faire entendre ce qui peuple la vie du frère, de la sœur de celui qu’on dit malade mental. Elle en fait un spectacle pour envisager ce qu’il nous reste d’accueillant pour « le différent » lorsqu’il nous est si proche. Elle crée une balade théâtrale, comme une partition d’images et de sons pour approcher ce « trouble du rythme » qu’est la schizophrénie. Elle tente de garder un lien dans le présent avec celui qui s’éloigne.

En savoir plus sur le spectacle

Partager

Dates & horaires

Du 2 novembre 2015 au 29 novembre 2015